Port de Bâle : les basses eaux font barrage au record


Parti au premier semestre pour réaliser un score historique, le port suisse de Bâle a finalement conclu 2018 par un recul significatif de près de 20 %, très largement imputable à l’impact du faible niveau du Rhin sur la navigation.


Au port de Bâle, le niveau historiquement faible du fleuve a pénalisé le trafic de 2018 © Mathieu Noyer
Au port de Bâle, le niveau historiquement faible du fleuve a pénalisé le trafic de 2018 © Mathieu Noyer
Les douaniers suisses n’ont pas arrêté les basses eaux. Au port de Bâle aussi, comme à Strasbourg ou Mulhouse, le niveau historiquement faible du fleuve a pénalisé le trafic de 2018. La direction de l’infrastructure rappelle que le seuil critique du Rhin à l’échelle de Kaub (moins de 80 cm) a été atteint l’an dernier autant de fois (soit 113 jours) qu’au cumul des années 2010 à 2017. "Alors que nous partions sur les bases d’un record de trafic à mi-année, nous avons terminé 2018 en recul, par l’effet des basses eaux persistantes durant tout le second semestre", souligne-t-elle.
Ainsi, les quantités transportées se situent en diminution annuelle de 19 % pour représenter 4,7 millions de tonnes. Les problèmes de navigabilité ont pesé défavorablement sur les produits agricoles et alimentaires dont le trafic a diminué de 7,8 %, à 723.250 tonnes, sur les produits chimiques de la puissante industrie locale (- 21 %, à 272.000 tonnes) et sur les produits métallurgiques. En chute de près de 32 %, à 243.750 tonnes, ces derniers n’ont chargé qu’à 25 % de leur niveau de 2017 durant l’automne dernier.

Graviers et conteneurs résistent

Un exercice en baisse caractérise aussi le principal poste du port helvétique :  les produits pétroliers en provenance de la mer du Nord. Ils ont reculé de 31 %, à 1,8 million de tonnes. La navigation du Rhin a exercé son impact, mais les responsables bâlois reconnaissent également une tendance structurelle à la diminution, du fait du remplacement par de nouvelles énergies. Toutefois, ils prévoient que les pétroliers occuperont encore longtemps une part prépondérante, du fait des diminutions de capacité de raffinage internes à la Suisse.

"Les conteneurs, à 119.100 EVP, viennent frôler le record de 2018"


Au milieu de ces "moins", les graviers et matériaux de construction se distinguent en préservant une progression de près de 10 % (total : 970.000 tonnes). Le secteur du BTP en reste demandeur, notamment pour des matériaux recyclés, si bien que ce poste a pu conserver une partie du bénéfice de son excellent premier semestre.
Les conteneurs ont également limité les dégâts. Ils sont presque stables (- 0,1 %). Leur total de 119.100 EVP vient donc frôler le record de 2018. Cette activité avait bondi de quelque 50 % au premier semestre, signe du dynamisme de l’économie suisse. Mais ensuite, les basses eaux ont provoqué des chutes mensuelles spectaculaires, de 42 à 63 % entre octobre à décembre 2018. Pour relativiser la comparaison toutefois, le quatrième trimestre de l’année précédente avait connu des performances exceptionnelles, du fait du report temporaire des flux ferroviaires alors bloqués par l’incident de Rastatt sur le chantier de la ligne Karlsruhe-Bâle.

Christian Robischon

Jeudi 7 Mars 2019



Lu 505 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Mars 2019 - 13:38 Loi Lom : le fluvial monte au créneau

Mardi 12 Mars 2019 - 11:12 La navigation fait relâche sur le Rhône


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy