Pour TLF Overseas, la décision du STM et du STH "affaiblit la représentativité de la profession"



Les syndicats professionnels ont un différend sur le processus d'instauration d'un CCS unique pour les ports Français © Vincent Calabrèse
Les syndicats professionnels ont un différend sur le processus d'instauration d'un CCS unique pour les ports Français © Vincent Calabrèse
TLF Overseas juge que la décision prise par le Syndicat des transitaires de Marseille-Fos et sa région (STM) et par le Syndicat des transitaires et des commissionnaires en douanes du Havre et de la région (STH) de quitter la fédération parisienne va entraîner "un affaiblissement de la représentativité de la profession".
Quelques heures après l'annonce faite par les deux syndicats des transitaires marseillais et havrais, la réaction de TLF Overseas ne s'est pas fait attendre.
"Nous avons rencontré le STM et le STH ainsi que MGI et Soget pour expliciter cette position et les écouter. MGI et Soget se sont en engagés à fournir une réponse commune pour le mois de septembre 2016", se justifie la branche Overseas de TLF.
Et d'ajouter : "En parallèle, notre consultant informatique a produit une note, à usage interne, pour éclairer les choix techniques" des deux entreprises informatiques portuaires. "Aucun autre objectif n’était visé, affirme la fédération. Nous avions convenu, avec nos partenaires cosignataires (…) qu'il fallait que la communauté des utilisateurs du CCS s'organise pour dialoguer efficacement avec les éditeurs afin que les besoins de chacun soient exprimés de façon coordonnée. Il ne s'agissait en aucun cas d'un appel à projet".
TLF rappelle que "les pouvoirs publics, les ministères des Finances, de l’Économie et du Transport, la DGITM et la DGDDI, ainsi que les missions parlementaires mandatées par le Premier ministre au sujet de la compétitivité de nos places portuaires, partagent l'objectif d'un CCS performant et homogène pour les ports (de l'Hexagone), de même qu'ils soutiennent l'idée de repenser la gouvernance du CCS".
Elle juge que "la décision prise par le STH et le STM de quitter la fédération et donc de diviser la représentation de notre profession au moment même où les efforts de convergence pour une meilleure représentativité de notre profession aboutissent, ne peut que provoquer un affaiblissement ce cette même représentativité au détriment des entreprises qu'elles défendent, et ce dans un contexte particulièrement difficile".
Pour les dirigeants de TLF, "cela conduira inéluctablement au dessaisissement des organisations professionnelles au profit des pouvoirs publics alors que des solutions consensuelles peuvent être construites entre partenaires de bonne volonté".
La fédération précise que le souhait de disposer d'un système CCS unique pour l'ensemble de nos ports Français avait été approuvé en 2015 et 2016 à l’unanimité lors de plusieurs Conseils d’administration et comités directeurs de TLF Overseas, "réunions auxquelles participaient les présidents du STM et du STH".

Vincent Calabrèse

Vendredi 23 Septembre 2016



Lu 642 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Septembre 2016 - 16:22 Haropa : l’axe Seine en travaux


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy