Premier trimestre bénéficiaire pour AP Møller-Maersk


Le groupe maritime et pétrolier danois AP Møller-Maersk a annoncé jeudi 11 mai une progression de son bénéfice au premier trimestre. La restauration des taux de fret dans la ligne régulière n'est pas parvenue à compenser la hausse du prix du carburant pour Maersk Line. Nombreuses sont les filiales du conglomérat qui sont restées bénéficiaires.


© Maersk
© Maersk
Le chiffre d'affaires du groupe danois AP Møller-Maersk est passé en un an de 8,5 à 8,9 milliards de dollars. Il a progressé au cours de cette période de 424 millions (+ 5 %) grâce à une hausse de 33 % (soit 343 M USD) de l'activité enregistrée pour Maersk Oil et de 10 % pour Maersk Line (soit 519 M USD), quand Maersk Drilling chute de 47 % (- 310 M USD).
À 7,3 md USD, les dépenses opérationnelles ont augmenté de 319 M USD par rapport aux trois premiers mois de 2016. Une hausse, explique-t-on à Copenhague, due aux dépenses en fuel qui se sont élevées à 569 M USD, en raison de l'augmentation de 80 % du prix du baril mais également à la hausse de 10 % de la consommation en termes de volume de soutage.

"La progression du prix du carburant mal compensée par la hausse des taux de fret"


Les bénéfices après impôts du groupe ont progressé de plus de moitié en un an, passant de 369 M USD en 2016 à 574 M USD au cours des trois premiers mois de l'année. Quant aux flux de trésorerie issus des activités opérationnelles, ils se sont établis à 877 M USD. Les flux nets de trésorerie dus aux dépenses d'immobilisation se sont chiffrés à 1,3 md USD. Ils ont été affectés à une unité de forage destinée à la filiale Maersk Drilling, des projets de développement consacrés à Maersk Oil, à l'opérateur portuaire APM Terminals ainsi qu'à l'acquisition de conteneurs pour Maersk Line. Selon le groupe danois, ce décalage est dû à des cessions de biens immobiliers pour un montant de 396 M USD provenant, chez Maersk Line, de navires rétrocédés et de la mise à disposition du champ pétrolier Boa, chez Maersk Oil.

3,7 md USD pour acquérir Hamburg Süd

Selon la direction du groupe, APM Terminals a bénéficié d'une croissance du nombre de conteneurs qui lui a été confié par la filiale ligne régulière du conglomérat danois au cours du premier trimestre. À Copenhague, on rappelle que le trimestre a été marqué par l'acquisition de l'armateur Hambourg Süd auprès du groupe allemand Oetker. Une opération qui a été approuvée par les conseils d'administration des deux compagnies. Maersk Line fera l'acquisition de cette compagnie pour la somme de 3,7 md USD. Un montant pour lequel le numéro un mondial de la ligne régulière conteneurisée souscrira un emprunt. L'opération reste sujette au feu vert des autorités régulatrices, souligne la direction de l'armateur danois, ajoutant que sa part de marché mondiale va passer de 16 à 18,7 %.
Malgré un perte de 66 M USD et une perte sous-jacente de 80 millions au cours du premier trimestre due à une facture de fuel plus lourde qu'en 2016, l'opérateur prévoit pour 2017 un résultat de plus de 1 md USD. Explications livrées à l'occasion de la présentation des résultats trimestriels : "Les taux de fret spot et contractuels ont connu une hausse au cours des trois premiers mois de l'année. Une tendance qui s'est confirmée en fin de trimestre sur le marché Nord-Sud". Selon l'état-major de la compagnie, la restauration de 4,4 % des taux n'a toutefois pas compensé la hausse de 80 % du prix des soutes.
APM Terminals a achevé le premier trimestre sur un bénéfice de 91 M USD. Une période marquée par le recul du marché en Afrique de l'Ouest et la pression exercée sur les prix dans certaines régions en raison d'un phénomène de surcapacité. Le commissionnaire de transport Damco a perdu 8 M USD tandis que Svitzer a terminé la période sur un bénéfice de 22 M USD et Maersk Container Industry a enregistré un bénéfice de 14 M USD.
Pour leur part, Maersk Oil et Maersk Drilling sont restés bénéficiaires à hauteur de 328 M USD et 48 M USD, respectivement. En revanche, Maersk Supply Service a perdu 22 M USD pendant que Maersk Tankers, malgré la morosité du marché de l'affrètement, a enregistré un bénéfice de 10 M USD.

Vincent Calabrèse

Jeudi 11 Mai 2017



Lu 843 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 14:53 L’Union des ports de France fête ses 100 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse