Près de 725.000 salariés dans la route et la logistique


Le secteur de la route et de la logistique recrute. Avec près de 725.000 salariés attendus en 2018, il atteint un nouveau record malgré une pénurie persistante de candidats. Plus que jamais la formation et l’attractivité de ses métiers sont au cœur des préoccupations de la branche.


La tension s’accroît autour du métier de conducteur routier © Scania
La tension s’accroît autour du métier de conducteur routier © Scania
Présenté à Paris le 11 décembre, le rapport de l’Observatoire prospectif des emplois et qualifications dans les transports et la logistique 2018 "est porteur d’une très bonne nouvelle", selon son vice-président, Bruno Lefebvre : "la branche enregistre la forte progression de ses effectifs en 2017 pour atteindre le seuil record de plus de 700.000 salariés en hausse de 2,6 % par rapport à 2016". Cette dynamique se poursuit puisqu’en 2018 l’OPTL estime à près de 725.000 le nombre de salariés dans les secteurs des transports routiers et de la logistique, soit une nouvelle progression de 3,1 %. En deux ans, leurs différents métiers auront ainsi créé plus de 35.000 emplois nets !

Augmentation de l’activité

L’analyse de cette tendance montre que les recrutements sont davantage justifiés par des créations d’emplois que par des départs en retraite. D’ailleurs, le vieillissement des effectifs dans la route et la logistique se stabilise autour d’un âge moyen de 44 ans. Le principal levier d’embauche demeure donc la croissance d’activité et le remplacement pour des motifs de démissions, fin de CDD ou de ruptures conventionnelles. La croissance des emplois s’accompagne aussi d’une hausse des entreprises avec un seul salarié sous la forme d’indépendants. Dans le TRM par exemple, "plus de neuf fois sur dix, les établissements créés en 2017 sont sans autre salarié. Ce phénomène s’explique largement par l’essor du e-commerce et des services de livraison à domicile", note l’OPTL. Celui-ci constate également un recours accru à l’intérim en hausse de 20 % en 2017 après un développement de 15 % en 2016 déjà.

Enjeux de formation

La progression de l’intérim témoigne des difficultés persistantes rencontrées par les entreprises du transport routier et de la logistique à trouver des candidats répondant à leurs besoins. "La proportion d’entreprises déclarant éprouver des difficultés de recrutement s’accroît de 10 points en 2018 pour atteindre désormais 43 %". Deux métiers sont touchés en particulier : les conducteurs routiers et les postes d’opérateurs logistiques. Soulignant les enjeux de formation du secteur, dans le même temps, 600.000 personnes déclarent y rechercher un emploi.

"70 % des embauches dans la branche se font en CDI"


"Tous ces demandeurs d’emploi ne possèdent pas nécessairement les qualifications qui les rendraient immédiatement employable", reconnaît l’observatoire. À développer donc, les outils de formation de la branche enregistrent pourtant des augmentations significatives : + 11 % pour les titres professionnels délivrés, + 4 % pour les diplômes d’État. Les premiers se concentrent sur les postes de conducteurs routiers et préparateurs de commandes tandis que le BTS Transports et Prestations logistiques est plébiscité parmi les diplômes d’État (+ 21 %). Dans ce cadre, l’AFT a cofinancé près de 40.000 formations d’accès au métier de conducteur routier en 2017 dont 60 % via des titres professionnels pour lesquels intervient aussi l’OPCA Transports & Services. "L’année 2018 confirme donc les tendances observées depuis 2013 marquées par une dynamique positive de l’emploi dans la branche, des besoins en recrutement élevés et des difficultés prégnantes à pourvoir les postes, un défi pour l’avenir", conclut Bruno Lefebvre.

Érick Demangeon

Jeudi 13 Décembre 2018



Lu 1069 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy