"Probo Koala" : "Trafigura doit payer"



Le "Probo Koala", affrété par Trafigura, a déversé des déchets hautement toxiques en août 2006 à Abidjan © Greenpeace
Le "Probo Koala", affrété par Trafigura, a déversé des déchets hautement toxiques en août 2006 à Abidjan © Greenpeace
Les avocats des dizaines de milliers de victimes ivoiriennes "intoxiquées" par le déversement de déchets par le "Probo Koala" à Abidjan en 2006 ont entamé une nouvelle bataille judiciaire aux Pays-Bas mercredi 27 septembre pour faire "payer" la société affréteuse. La multinationale "Trafigura s'est méconduite en déversant ces déchets en Côte d'Ivoire" et "doit passer à la caisse", a lancé Bojan Dekker, avocat des victimes, devant la Cour d'Amsterdam qui devra évaluer la recevabilité de cette nouvelle plainte introduite par une fondation "représentant les 107.000 victimes". Le déversement des déchets hautement toxiques du "Probo Koala" en août 2006 à Abidjan, en Côte d'Ivoire, après qu'Amsterdam eut refusé au navire immatriculé au Panama de décharger sa cargaison, avait causé la mort de 17 personnes et des dizaines de milliers d'intoxications, selon la justice ivoirienne. "Trafigura n'aurait jamais dû déverser ses déchets à Abidjan et aux alentours", a reconnu l'avocat de la multinationale, Albert Knigge. "Nous ne voulons en aucun cas banaliser les faits", mais "la plainte des victimes n'est pas recevable car la fondation qui les représente n'est pas légitime". La Fondation néerlandaise des victimes des déchets toxiques Côte d'Ivoire "dit être solide, mais nous notons une multitude d'erreurs de constructions", ses collaborateurs ont des "intérêts financiers" dans cette affaire, a accusé la défense de Trafigura. Pour cette dernière, les avocats, les dirigeants de la fondation et leurs contacts locaux à Abidjan verraient là "un moyen d'échapper à la misère". De l'autre côté de la juge Dudok van Heel, qui tentait tant bien que mal de préserver le bon déroulement de l'audience, les avocats des victimes rétorquaient que Trafigura avait "frauduleusement modifié des procès-verbaux et des témoignages". Il ne s'agit pas de la première procédure introduite par les victimes de la catastrophe environnementale contre Trafigura. Regroupées au sein d'une association de droit néerlandais, elles avaient été déboutées en novembre 2016. Selon les médias néerlandais, il est probable que cette nouvelle démarche des victimes soit également vaine. La décision de la Cour d'Amsterdam ne devrait pas être donnée avant six semaines. Trafigura, aujourd'hui basée à Singapour et à Genève, a toujours nié que le déversement ait provoqué décès et maladies graves.
La multinationale du négoce des matières premières, notamment le pétrole, avait ses quartiers généraux en Suisse et était enregistrée aux Pays-Bas en 2006. Elle n'a jamais été condamnée pour le déversement alors que des accords à l'amiable ont été conclus en Grande-Bretagne et en Côte d'Ivoire.

AFP

Jeudi 28 Septembre 2017



Lu 489 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy