Promaritime International : les bonnes nouvelles se succèdent


Né à Rouen il y a vingt-quatre ans, le groupe indépendant Promaritime International, qui vise à travers ses agences et filiales à proposer des offres complètes à ses clients chargeurs et armateurs, ne cesse de se développer et de se diversifier. Paradoxalement avec plus de réussite loin de ses bases historiques.


© Promaritime
© Promaritime
"Notre visons à proposer des prestations de bout en bout, une offre complète au service du client, avec beaucoup de présence sur le terrain, du cousu main. On pourrait ajouter : en s’adossant à des partenaires loyaux dans le respect mutuel". Tel est le crédo d’Éric Lelièvre, cofondateur et PDG de Promaritime International. Depuis 1993, l’entreprise d’abord spécialisée dans la consignation au tramping mais aussi pour des lignes régulières de niche n’a cessé de multiplier les nouvelles implantations (Marseille, Sète, Bruxelles, Paris…) et de développer ses activités en les diversifiant. "Nous sommes experts en transport maritime intégré", résume l’expérimentée Nadine Rakotonanahary, recrutée comme directrice générale. Ces derniers mois, les bonnes nouvelles se sont succédé. À commencer par l’obtention de la certification d’opérateur économique agréé (OEA) en février dernier. "C’était une attente de nos clients", souligne-t-elle. Paradoxalement, ce n’est pas à Rouen ni sur la Seine, ses bases historiques, que tout se passe au mieux. "C’est compliqué pour les céréales, le conteneur et même le general cargo. La dépression que traverse l’oil & gas impacte également l’activité projets industriels, avec des clients comme Technip au Trait", admet Éric Lelièvre. La logistique des pièces, pales notamment, pour l’éolien peine également à Rouen en raison, en particulier, de parcours difficiles pour les convois exceptionnels. En revanche, elle se développe à vitesse Grand V à Dieppe. "Nous avons assuré les escales d’une quarantaine de bateaux l’an dernier et manutentionné près de 15.000 tonnes de pièces. C’est un port très flexible", se réjouit le patron rouennais qui craint toutefois à terme un manque de surface bord à quai pour développer encore ce secteur porteur.

"Des projets sur l'Afrique de l'Ouest"

Du côté des trafics rouliers, c’est au Havre que tout se passe bien. Retenu par Van Uden Shipping pour représenter en France Hyundai Glovis, Promaritime gère tous les quinze jours, depuis un an et demi, l’escale d’un roulier pour des trafics avec le Moyen-Orient et même l’Inde. Depuis le 1er mars dernier, le groupe rouennais est devenu l’agent général de Neptune Lines, avec escale hebdomadaire pour un service touchant l’Espagne et le Royaume-Uni.
Par ailleurs, qu’il s’agisse de Promar Bulk, de Promar Handling, de PromarMed et, à un degré moindre, de Provermarine, les filiales du groupe nées ces dernières années, se portent bien. "Nous avons même, dans le domaine agroalimentaire, un service de douane déplacée qui nous permet d’intervenir dans tous les ports français, et même sur tout le territoire. Sans oublier qu’avec Airwan nous sommes aussi présents dans le transport aérien et que, depuis un an, nous sommes également armateurs associés dans le transport de passagers en Guyane sous le nom de Promaritime Guyane, une activité certes actuellement perturbée par les troubles sociaux", sourit Éric Lelièvre. Ces développements et diversification pour un groupe indépendant qui compte actuellement une soixantaine de salariés sont loin d’être finis. "Nous avons notamment des projets sur l’Afrique de l’Ouest, Abidjan en particulier, qui pourraient se concrétiser dans les prochains mois", révèle le PDG de Promaritime International, présent depuis trois ans sur le stand du GIE Haropa Ports de Paris-Seine-Normandie au salon Breakbulk Europe d’Anvers. "C’est une excellente manifestation qui permet de rencontrer beaucoup de monde, acteurs, armateurs, chargeurs, clients, en peu de temps", commente Éric Lelièvre.

Vincent Rogé

Vendredi 14 Avril 2017



Lu 609 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse