Quechen : un pas de plus vers la concrétisation


Cela fait plus de deux ans que le Grand Port maritime de Marseille est à l’œuvre pour accueillir sur son bassin Ouest, à Fos-sur-Mer, Quechen Silicon Chemical. Un investissement plus important pour la charge symbolique que pour l’impact sur les flux.


Quechen Silicon Chemical a signé le 18 octobre la promesse de bail à construction pour sa future usine européenne à Fos-sur-Mer © GPMM
Quechen Silicon Chemical a signé le 18 octobre la promesse de bail à construction pour sa future usine européenne à Fos-sur-Mer © GPMM
C’est un projet au très long cours, dont la décision prend ses aises. Cela fait depuis plus de deux ans que le GPMM est à l’œuvre pour décrocher l’implantation à Fos-sur-Mer de l’industriel chinois Quechen Silicon Chemical. Leader dans son pays pour la fabrication de silice (250.000 tonnes, 120 millions d'euros de chiffre d’affaires), le groupe de Wuxi a manifesté il y a de longs mois sa volonté d’implanter en Europe une usine de silice à haute dispersion (HDS), pour se rapprocher de ses clients pneumaticiens, Michelin, Continental, Pirelli entre autres, qui ont déjà remplacé le noir de carbone par la silice, appréciée pour sa résistance à l'abrasion qui permet de jouer sur la consommation de carburant.
Avec le site de Fos dimensionné à 90.000 tonnes par an dès 2021, appelé à être son "porte-drapeau sur le marché européen", selon Que Weidong, le PDG de Quechen, le groupe asiatique se rapprochera notamment du leader mondial Solvay (capacité de production cumulée de 500.000 tonnes par an).
De l’Europe, l’industriel asiatique ne connaissait quasiment que le port de Rotterdam par lequel transitent déjà les 40.000 à 45.000 tonnes expédiées à partir de ses usines en Chine. Pour les besoins de sa nouvelle implantation, il est parti d’un scope d’une petite trentaine de sites, dont Fos et Dunkerque en France, avant de retenir en short list Krefeld (Ruhr), Fos-sur-Mer et Rotterdam.
Ce 18 octobre, une nouvelle étape-promesse a été franchie, celle de la signature d’un bail à construction pour un terrain de 12 hectares, sis entre LyondellBasell et l’incinérateur de la Métropole Aix Marseille Provence Everé. Un investissement annoncé de 105 millions d'euros porteur d’un potentiel de 130 emplois directs.

"Le site de Fos dimensionné à 90.000 tonnes par an dès 2021"


La décision est importante, sans doute davantage pour sa capacité à attirer un grand investisseur étranger que pour les volumes dont le port pourra tirer profit. "Cet investissement est un signe fort pour tous les investisseurs. Il conforte le positionnement du port de Marseille comme porte d'entrée Sud sur l'Europe", ne s’est pas fait prier la présidente du directoire du GPMM, Christine Cabau-Woehrel.
Sur les flux et son sourcing, le chinois est resté très discret. Rien n’a filtré sur le sujet, si ce n’est une donnée reprise en boucle de 400.000 tonnes, étant entendu de flux entrants et sortants pour les besoins d'une production calibrée à 90.000 tonnes. Selon des connaisseurs du dossier, l’amorçage se fera à 40.000 tonnes...
Pour avoir une idée du trafic, retour sur le procédé ? La silice en question est produite en neutralisant une solution de silicate de sodium avec de l'acide sulfurique. Les silices précipitées obtenues sont en règle générale conditionnées en sacs et peuvent être expédiées en vrac ou en conteneurs.
Mais l’opportunité "de sauter certaines barrières commerciales du marché européen et d'amortir le risque du taux de change entre euro et yen chinois" fait dire à Que Weidong que les volumes seront "importants".

Adeline Descamps

Mercredi 24 Octobre 2018



Lu 699 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 12:20 Nice : le trafic portuaire s’effrite


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy