Quelles évolutions sur le marché de la ligne régulière en 2019 ?


Les perspectives de crédit du transport maritime conteneurisé sont stables pour 2019. Des disparités selon la taille des armements apparaissent toutefois, d'après Scope Ratings, et risquent de s’accentuer avec les nouvelles règles Marpol au 1er janvier 2020. L’impact des tensions commerciales demeure la grande inconnue de l’exercice.


© One
© One
Après une amélioration en 2018 et la très forte volatilité constatée de 2015 à 2017, les taux de fret se stabiliseraient en 2019 dans le transport maritime conteneurisé, selon Scope Ratings. Pour l’agence européenne de notation de crédit, cette reprise des taux est due principalement à la croissance du PIB mondial, aux volumes croissants du commerce international et à une utilisation plus efficace des capacités grâce à un meilleur équilibre entre l'offre et la demande. Si aucun effet négatif sur les volumes n’est relevé pour l’heure, "les tensions commerciales se sont aggravées en 2018, entre les États-Unis, la Chine et l’Union européenne en particulier, et devraient peser cette année sur le commerce mondial", s’inquiète-t-elle toutefois. Pour Scope Ratings, il s’agit de la "menace la plus importante pour le secteur mais aussi la plus grande inconnue". Malgré ce contexte, les prévisions de croissance des volumes du commerce mondial sont comprises entre 4,5 et 5 % en 2019.

Capacités d’investissement

La ligne régulière reste toutefois "fortement tributaire de la performance des structures de coûts de ses acteurs qui ne peuvent être atteintes qu’au travers d’une taille critique, des économies d’échelle et l’optimisation des actifs". Illustrée par les récentes vagues de consolidation successives, cette évolution creuse "l’écart entre les principaux acteurs et alliances avec le reste du secteur" et alimente "une concurrence féroce".

"Les volumes du commerce mondial progresseraient de 4,5 à 5 % en 2019"


À la veille de l’entrée en vigueur des nouvelles règles Marpol au 1er janvier 2020, limitant les émissions de soufre des navires en haute mer à 0,5 % contre 3,5 % actuellement, cet écart pourrait être fatal pour les armements de taille moyenne ou petite, selon Scope Ratings. Ces derniers risquent "d’être confrontés à des coûts d’exploitation supplémentaires et à une incertitude financière". Pour justifier cette analyse, l’agence s’interroge sur les capacités des raffineurs à produire et à distribuer suffisamment de carburant à faible teneur en soufre pour répondre à la demande avec un effet à la hausse des soutes. Et pour les compagnies qui ont opté ou opteraient pour des scrubbers, "la modernisation des navires existants est longue et coûteuse, de l’ordre de 5 à 6 millions de dollars par navire".
 
Effet de ciseaux

Cette différence entre les principaux acteurs et alliances de la ligne régulière avec le reste du secteur se vérifie aussi dans l’accès au crédit sur fond de remontée probable des taux d’intérêt. "La réglementation Marpol 2020 augmentera l’écart de compétitivité entre les acteurs du marché. La mise en conformité aux nouvelles règles sera plus facile pour les armements disposant d’un plus grand pouvoir de négociation avec leurs clients et les fournisseurs de carburant ainsi que disposant d’un accès à un financement supplémentaire". Dans un environnement où le prix des soutes a augmenté au cours des trois dernières années, "l’amélioration de l’efficacité énergétique des navires demeurera essentielle car la meilleure mesure pour optimiser le rapport carburant-coût consiste à utiliser de grands navires économes en carburant abaissant le coût par conteneur transporté".

Érick Demangeon

Mercredi 9 Janvier 2019



Lu 1599 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 8 Mars 2019 - 16:20 2019, une année charnière pour la SITL


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy