RFF s'engage sur la visibilité de ses péages


Réseau ferré de France (RFF), gestionnaire du réseau français, s'est engagé jeudi 9 février pour une évolution sur cinq ans de ses péages (2014-2018), calquée sur l'inflation ferroviaire, répondant ainsi à la demande du gouvernement d'une plus grande visibilité tarifaire.


© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
Le conseil d'administration de RFF s'est prononcé "en faveur d’une évolution modérée des péages" pour les lignes voyageurs, équivalente à l’inflation ferroviaire, augmentée de 0,3 % au maximum. L'inflation ferroviaire intègre l'augmentation des coûts de maintenance et d'entretien du réseau, notamment des prix des matières premières (acier, cuivre...). Elle s'élevait en 2011 à 5,8 %. RFF répond ainsi à une demande du ministère des Transports et de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf) qui avaient réclamé, fin janvier, au gestionnaire du réseau une visibilité à plus long terme de ses tarifs de péages. Il s'agissait, selon le ministère, "de permettre aux entreprises ferroviaires d'arrêter leurs choix opérationnels dans la durée" et, pour l'Araf, "d'offrir aux entreprises ferroviaires et aux autorités organisatrices (État et Régions notamment) une vision pluriannuelle de l’évolution économique du système ferroviaire".

"Nouvel engagement pour la période 2014-2018"



RFF, qui présente habituellement ses tarifs dix-huit mois à l'avance a prévu, en août dernier, que les péages augmenteraient en 2013 de 7,4 % pour les TGV et de 4,3 % pour les autres types de trafics. Son nouvel engagement concerne donc la période 2014-2018. RFF assure, par ailleurs, avoir intégré dans son calendrier la récente proposition de la SNCF d'améliorer "la productivité d'environ 1,5 % par an en matière d'entretien et du réseau sur la période 2013-2020, à compter de l'unification des métiers d'infrastructure". Le système ferroviaire français, particulièrement tortueux, a prévu que la maintenance et l'entretien du réseau soient assurés par la SNCF (via sa branche "SNCF Infra") pour le compte de RFF.

Un sujet de tension

Le dispositif prévoit, en outre, que la compagnie ferroviaire s'acquitte auprès du gestionnaire d'une redevance (péage) pour l'utilisation des voies et la partie ferroviaire des gares. Les tarifs sont un sujet de tension récurrent entre les deux entreprises. Pour parvenir à résorber sa dette (32 milliards d'euros en 2010), RFF devrait augmenter les péages de manière significative pour assurer ses missions d’entretien et de rénovation du réseau. De son côté, la SNCF supporte mal l’augmentation des péages qui contribue à creuser son déficit (8,5 milliards en 2010) et pénalise la rentabilité actuelle de ses lignes à grande vitesse.
La compagnie ferroviaire, qui a gelé jusqu'en 2015 ses nouvelles commandes auprès d'Alstom qui construit notamment les rames TGV, a accueilli avec satisfaction la décision de RFF d'offrir une vision à plus long terme de ses tarifs. "Avec la visibilité sur les péages TGV, nous pouvons cesser de fermer systématiquement, parce que trop risqués, les dossiers d'acquisition de matériel TGV", a assuré son président, Guillaume Pepy.

AFP

Vendredi 10 Février 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy