Rail-route : une année 2017 record en Europe


À l’échelle de l’Europe, le ferroutage se développe. L’an passé, l’Union internationale pour le transport combiné rail-route, l’UIRR, relève une progression des envois et des distances parcourues. L’incident de Rastatt et la mauvaise qualité de service sur le réseau ferré pèsent, en revanche, sur la rentabilité des opérateurs.


© UIRR
© UIRR
Consolidant 37 opérateurs répartis dans 17 pays européens, l’UIRR affiche pour 2017 un bilan positif avec un nouveau record de trafic. Au total, l’Union recense une croissance de 5,5 % avec près de 3,2 millions d’envois, soit l’équivalent de 6,38 millions d'EVP ! À l’intérieur, la part du combiné non accompagné au moyen de conteneurs et de caisses mobiles s’élève à 82 %, en hausse de 7,7 %. Suivent les semi-remorques non accompagnés (14 %, - 5,5 %) et le transport d’ensembles routiers complets (4 %, + 2,5 %). La progression globale des trafics est portée par les flux domestiques avec un développement de 9,3 % contre 3,8 % pour les trajets internationaux. Bien que modestes, les flux intercontinentaux entre l’Europe et l’Asie bondissent de 38 % avec un coefficient de remplissage en augmentation vers l’Asie. Ces évolutions ne modifient cependant pas la structure des envois composée aux deux tiers de parcours internationaux.

"Près de 6,4 M EVP transportés en mode rail-route par les membres de l’UIRR"


En termes de production, l’année 2017 affiche, elle aussi, un record avec plus de 64 millions de tonnes-kilomètres réalisées (+ 8,7 %). En sus des volumes en augmentation, cet indicateur bénéficie d’un allongement des distances parcourues passant de 878 à 944 km en moyenne.

Un environnement ferroviaire perfectible

Si ces chiffres témoignent du dynamisme retrouvé du transport combiné rail-route en Europe, ils cachent une série de difficultés rencontrées par la filière. À commencer par l’incident de Rastatt en Allemagne qui a perturbé l’axe Nord-Sud pendant plus de deux mois. Selon l’UIRR, cet incident a représenté une perte de l’ordre de 80.000 envois. Plus grave, il a affecté la rentabilité de tous les opérateurs et terminaux présents le long de cet axe. L’Union évalue à plus de 2 milliards d’euros les pertes supportées par l’ensemble des acteurs concernés : entreprises et opérateurs ferroviaires, chargeurs industriels, gestionnaires d’infrastructures et de terminaux. Deux autres facteurs ont miné la rentabilité de ses membres : les difficultés récurrentes de qualité de service et de ponctualité sur le réseau ferré européen et plusieurs événements climatiques notamment en Allemagne. S’ajouteront très probablement en 2018 les conséquences des mouvements sociaux en France…

Axes de travail

Dans ce contexte, l’UIRR se fixe trois priorités. Soulignant un niveau d’investissement record de 45 milliards d’euros sur le réseau ferré européen en 2017, la première cible le renforcement de la qualité de service du fret ferroviaire. En concurrence frontale avec le transport routier longue distance, l’environnement réglementaire pour instaurer des "règles du jeu justes et neutres" entre les modes est mis en avant tout comme l’attractivité du combiné rail-route. À ce titre, l’Union salue les décisions des transporteurs routiers H. Essers et Waberer’s de basculer une partie de leurs transports sur le rail-route à l’image de LKW Walter ou Ewals Cargo Care cités en exemple.

Érick Demangeon

Lundi 3 Septembre 2018



Lu 1024 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Décembre 2018 - 16:39 TLF en route vers le futur


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy