Registre national : neuf navires de plus en un semestre


La flotte de transport sous pavillon français a représenté 186 navires au 1er janvier 2020, soit 7 millions TPL. Au cours du second semestre 2019 qui venait de s'achever, le pavillon national a vu entrer neuf navires, puisqu'il s'élevait à 177 au premier semestre précédent.


Deux nouveaux navires ont été immatriculés dans le passager au cours du second semestre 2019 © Brittany Ferries
Deux nouveaux navires ont été immatriculés dans le passager au cours du second semestre 2019 © Brittany Ferries
Sur le chiffre global sous pavillon national, la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM) a comptabilisé 87 navires de transport sous registre international français (RIF), 61 sous registre métropolitain, et 38 battant pavillon ultramarin.
Durant cette période, la flotte pétrolière et gazière, au nombre de 42 unités, a connu deux entrées pour une sortie.
Elle compte 36 pétroliers et 7 gaziers. "L'effectif augmente de 2,4 %, la hausse de la jauge
brute et du port en lourd est plus modérée avec respectivement 0,3 % et 0,6 %", commente la DGITM.
Selon cette dernière, "la plupart des navires du segment sont immatriculés au Rif", et seuls cinq pétroliers transporteurs de produits sont inscrits au premier registre. L'administration du ministère chargé des Transports énumère l'entrée en flotte du "Sedna" en août, un pétrolier-chimiquier neuf pour Socatra sous pavillon Rif.
Pour VShips, le pétrolier "Sundarbans" est entré sous pavillon français fin août. Mais l'entreprise a fait sortir de sa flotte en septembre le "DHT Europe". Ce navire citerne spécialisé dans le transport du pétrole brut navigue depuis sous pavillon des Îles Marshall.
D'autre part, le transporteur de GNL "Provalys" a été rebaptisé "LNG Unity". Enfin, en décembre, les pétroliers "Florence B" et "Tatiana B" ont quitté leurs armements pour Maritima. Le premier de ces deux navires est passé du registre Rif au registre dit "métropole-Dom".

Deux entrées pour une sortie chez les navires de charge

La flotte dite "de charge" (à savoir les porte-conteneurs, ro-ro, conventionnels…) comptait 67 navires au 1er janvier 2020 et avait enregistré deux entrées pour une sortie ce semestre.
En juillet, CMA CGM avait fait entrer en flotte du "CMA CGM Fort Fleur d'Épée", qui a été immatriculé au Rif. L'armateur a en revanche dépavillonné le "CMA CGM Fort Sainte Marie", qui bat depuis pavillon maltais.
Toujours en juillet 2019, le "Capo Cinto", un navire spécialisé dans le transport de ciment, est entré en flotte pour l'armateur ABCRM. Ce dernier lui a donné pour mission d'approvisionner la Corse en ciment.   Il a entraîné une hausse de 1,5 % de l'effectif national, estime l'administration. "La hausse est plus modérée pour les autres indicateurs avec 0,5 % pour la jauge brute et de 0,4 % pour le port en lourd", commente-t-elle.
En matière d'éléments de prospectives pour le semestre 2020 dans le secteur du conteneur, l'administration retient la commande de CMA CGM portant sur neuf porte-conteneurs de 22.000 EVP auquel elle ajoute le nouveau "Douce France" de Marfret (2.296 EVP).

"Deux nouveaux navires immatriculés dans le secteur passager"


Quant à la flotte des navires à passagers, elle s’établit à 76 unités. Deux navires ont été immatriculés au cours du second semestre 2019 et cinq navires de la collectivité territoriale de Mayotte ont été francisés. La DGITM mentionne toutefois que ces cinq unités, comptabilisés en navigation côtière au premier semestre 2019, battent depuis pavillon national. Outre ces quelques navires assurant la desserte des îles, le document semestriel mentionne le "Connemara", sous contrat d'affrètement pour Brittany Ferries, qui est passé sous pavillon français en novembre 2019 et le "Aremiti 6", entré en flotte en septembre 2019 pour Aremiti Pacific Cruises (immatriculé au registre polynésien).
Aucune sortie n’a en revanche été enregistrée au cours du semestre sous revue. Les ro-pax battant pavillon national sont pour l'essentiel détenus par la compagnie bretonne, ou par Corsica Ferries et La Méridionale, d'autres par DFDS Seaways.
Le nombre de paquebots s'élève à 11. Une flotte dont la plupart est contrôlée par Uvea Marine Services SAS, une société de gestion ultramarine.
Toujours dans le secteur du passager, la DGITM mentionne la réception pour 2020 de deux paquebots par Ponant : les "Bellot" et "Surville", immatriculés sous registre Wallis et Futuna. Dès 2021, la compagnie mettra en service le "Ponant Icebreaker", un navire d'une coque "classe polaire".
Et des "Galicia", "Salamanca" et "Santona", d'ici 2023. Elle tient compte du "Honfleur" arrivé chez Brittany Ferries et annonce l'affrètement du "Stena Superfast X". Le document de l'administration mentionne également une nouvelle unité qui rejoindra l'effectif de DFDS Seaways.
L'âge moyen de la flotte de transport française s'élevait à 10,1 ans au 1er janvier 2020, soit sept ans de moins que celui de la flotte mondiale qui était, au 1er janvier, de 17,4 ans. Quant à celui de la flotte européenne, il s'élevait à 15,5 ans, selon les données de la DGITM. À toute cette flotte s'ajoutent tous les navires de service

Vincent Calabrèse

Mercredi 3 Juin 2020



Lu 1435 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy