Renaissance pour le site tourangeau de Michelin


Michelin a inauguré son site de production reconverti de Joué-lès-Tours, anciennement spécialisé dans la production de pneumatiques pour poids-lourds.


La production de pneumatiques pour poids-lourds à Joué-lès-Tours s'est arrêtée en 2013 ©Michelin
La production de pneumatiques pour poids-lourds à Joué-lès-Tours s'est arrêtée en 2013 ©Michelin
Michelin a inauguré le 3 octobre son site industriel rénové de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), où il a investi 40 millions d'euros depuis l'arrêt de l'activité pneumatiques poids-lourds en 2013 qui avait entraîné la suppression de 906 postes.
Sur ces 40 millions – "hors plan social" a précisé Rémi de Verdilhac, directeur de Michelin France –, le géant mondial a consacré 13 millions à la dépollution et à la mise à nu de 24 hectares en zone industrielle, où il cherche à implanter d'autres entreprises via sa filiale Michelin développement.

20 millions d'euros investis

Une vingtaine de millions d'euros ont permis le réaménagement du site du fabricant de pneus. Une nouvelle chaufferie fonctionne depuis décembre 2016 et a nécessité 3,5 millions d'euros d'investissement. "Cette étape tourne la page d'un épisode douloureux", a estimé Rémi de Verdilhac, directeur de Michelin France. L'équipementier a transformé le site en conservant deux ateliers de production, l'un dans les membranes, l'autre dans les tissus textiles et métalliques, qui servent à outiller les presses de pneumatiques.
Deux cents salariés travaillent dans cette usine qui fournit aux autres sites du groupe des gammes tourisme, utilitaires, deux-roues, agricole, aérien et poids-lourds dans toute l'Europe.
Cette ouverture ne se fait pourtant pas sans heurts sociaux. À l'appel des syndicats SUD et CGT, une cinquantaine d'ouvriers ont débrayé et manifesté devant l'usine mardi matin afin de dénoncer un nouvel emploi du temps sur sept jours au lieu de six.
Michelin avait annoncé en juin 2013 l'arrêt de la production de pneumatiques pour poids-lourds à Joué-lès-Tours, et le transfert de l'activité vers d'autres sites, dont La Roche-sur-Yon (Vendée). Le plan de sauvegarde de l'emploi concernait 906 salariés, "six n'ont pas trouvé de solution", selon Rémi de Verdilhac.

AFP

Jeudi 5 Octobre 2017



Lu 1004 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse