Réouverture de l'enquête sur le naufrage de l’"Estonia"


Deux navires ont appareillé le 8 juillet 2021 depuis la Suède et l'Estonie en vue de mener de nouvelles inspections sur l'épave de l'"Estonia" dans la mer Baltique, près de 27 ans après l'un des pires naufrages du XXe siècle.


© Estline
© Estline
Pour des raisons qui font débat, l'"Estonia", un ferry de 155 mètres de long, a sombré en moins d'une demi-heure dans la nuit du 27 au 28 septembre 1994 entre Tallinn et Stockholm avec 989 personnes à bord. Essentiellement Suédois et Estoniens, 852 passagers et membres d'équipage avaient péri lors de cette catastrophe.
"Le brise-glace estonien « Eva 316 » et le navire de recherche suédois "Electra" ont quitté leurs ports respectifs et devraient converger avant minuit pour des exercices communs afin d'assurer la sécurité des équipements", a indiqué le 8 juillet 2021 le président des enquêtes au bureau enquête et accident maritimes suédois (SHK), Jonas Bäckstrand.
Les plongées d'inspection ont commencé le 9 juillet. Cette pré-enquête vise notamment à examiner la position du navire sur le fond marin.
Une commission d'enquête internationale avait conclu en 1997 à une déficience du système de verrouillage de la porte escamotable de proue, ce qui avait permis à l'eau de s'engouffrer sur le pont réservé aux voitures. Mais un documentaire diffusé en septembre 2020 avait mis en doute la version officielle : des images filmées par un sous-marin de poche en dépit de l'interdiction d'approcher l'épave avaient dévoilé un trou de quatre mètres dans la coque, jusque-là inconnu.

Témoignages de survivants

Depuis 1995, un "cimetière marin", sanctuarisé par un accord entre la Suède, l'Estonie et la Finlande, interdit toute plongée sur l'épave qui gît par 85 mètres de fond et où reposent encore de nombreux corps. La Suède s'est dit prête à lever l'interdiction des plongées et à autoriser de nouvelles inspections fin 2020. En octobre 2020, le Premier ministre estonien, Juri Ratas, avait appelé à ouvrir "dès que possible" une nouvelle enquête sur le naufrage.
Les survivants et les proches des victimes se battent depuis de nombreuses années pour une enquête plus approfondie. Des experts ont indiqué aux documentaristes ayant filmé les images que seule une force massive venue de l’extérieur aurait pu provoquer une rupture de quatre mètres, ce qui soulève de nombreuses questions sur ce qui s’est réellement passé cette nuit-là. En effet, plusieurs survivants affirment avoir entendu une forte détonation et l’un d’entre eux assure avoir vu un gros objet blanc dans l’eau, à côté du ferry, un élément qui n’avait pas été pris en compte auparavant, selon les experts interrogés dans le documentaire.
D'après le SHK, une enquête plus importante sera menée ultérieurement avec un bouclage probable prévu au printemps 2022. Selon ERR, la compagnie de radio-télévision nationale estonienne, "environ 15.000 à 25.000 images seront prises de l’épave afin de créer un modèle 3D du ferry". La proue sera également réexaminée en prenant "en considération un scénario possible selon lequel le trou dans la coque du navire aurait été causé lors du naufrage."

I.F. avec AFP

Vendredi 9 Juillet 2021



Lu 766 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Juin 2021 - 15:42 Le "MSC Messina" victime d'un incendie


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal