Restructuration financière en vue pour Figeac Aéro


Figeac Aéro, mis en difficulté par l'effondrement de son activité pendant la pandémie, a annoncé le 5 avril une restructuration de son endettement et un renforcement du fonds Tikehau Ace Capital à son capital.


© Figeac Aero
© Figeac Aero
L'équipementier aéronautique, basé dans le Lot et spécialisé dans la sous-traitance de pièces métalliques, notamment dans les aérostructures (fuselage, voilures, empennages), met en œuvre un "ensemble d’opérations indissociables aboutissant à la restructuration financière du groupe", sous l'égide du Comité interministériel de restructuration industrielle.

58,5 millions d’euros en plus

Le fonds Tikehau Ace Capital, spécialisé dans le secteur aéronautique et qui s'était engagé en septembre à apporter 35 millions d'euros de fonds propres à Figeac Aéro, s’engage dorénavant à "souscrire à une augmentation de capital réservée d’un montant maximum de 58,5 millions d'euros". Cette augmentation de capital pourra être limitée à 53,5 millions "dans l’hypothèse d’une amélioration de la situation de trésorerie du groupe dans le cadre de sa stratégie de rationalisation de son outil industriel", précise Figeac Aéro.

À l'issue de l'opération, Jean-Claude Maillard, le PDG du groupe, et sa famille détiendront 54 % du capital et 70 % des droits de vote, contre 27 % du capital et 18 % des droits de vote pour Tikehau Ace Capital, qui s’est, par ailleurs, engagé à souscrire à une émission obligataire pour un montant de 10 millions d'euros.

Figeac Aéro, dont plus de la moitié de l'activité dépend d'Airbus, dit "entrevoir la fin des turbulences" à la faveur des remontées en cadence amorcée par l'avionneur mais reste plombée par une dette de 344 millions d’euros pour un chiffre d'affaires de 205 millions sur l'exercice décalé 2020-2021. Elle s'est donc engagée dans une restructuration de son endettement, comprenant notamment l'obtention de nouveaux prêts garantis par l'État pour un montant de 66 millions d'euros et des lignes de financements sur actifs (stocks et matériels industriels) de 32 millions d'euros.

Encore deux à trois ans

Figeac Aéro a par ailleurs obtenu de repousser à septembre 2028 le remboursement d'emprunts bancaires dont l'échéance était plus précoce. Le groupe propose enfin de repousser à octobre 2028 l'échéance d'obligations remboursables en actions et en numéraire, émises en 2017 pour un montant de 100 millions d'euros, dont le remboursement était initialement prévu cette année.

Une partie d'entre elles doivent toutefois faire l'objet d'un rachat, à hauteur de 20 millions d'euros de valeur nominale. "Cette proposition est soutenue par un groupe de porteurs représentant plus de la moitié de l’encours", précise Figeac Aéro. La société compte réaliser un chiffre d'affaires compris entre 400 et 430 millions d'euros lors de son exercice 2024-2025 et ramener sa dette entre 280 et 300 millions d'euros à cet horizon.

Tikehau Ace Capital soutient actuellement le projet de fusion entre deux autres équipementiers, Mecachrome et WeAre Group, sociétés avec lesquelles des regroupements pourraient être envisageables pour Figeac Aéro. "On peut l'imaginer, pas à court terme", a affirmé Jean-Claude Maillard. Je souhaite me concentrer sur le redressement de Figeac Aéro qui va prendre encore deux à trois ans, et ensuite on sera prêt pour discuter d'éventuelles fusions ou d'autres solutions."


Mercredi 6 Avril 2022



Lu 1946 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal