Rotterdam : année 2019 en stagnation pour le premier port d'Europe


Le port de Rotterdam n'a toujours pas atteint en 2019 la barre des 470 millions de tonnes en raison d'une mauvaise tenue de ses vracs liquides et solides. Les autres filières ont, elles, connu des croissances modestes.


Le port de Rotterdam a enregistré 469,402 millions de tonnes en 2019 © Port of Rotterdam Paul Martens
Le port de Rotterdam a enregistré 469,402 millions de tonnes en 2019 © Port of Rotterdam Paul Martens
À 469,402 millions de tonnes, le premier port européen a connu en 2019 une stagnation de 0,1 % de son trafic par rapport à l'année précédente.  
Les vracs liquides, à 211,20 Mt, sont restés stables par rapport à 2018 (211,8 Mt). Dans cette filière, le pétrole brut (+ 3,9 %) a dépassé les 100 Mt pour la 5e année consécutive. Selon la direction du port, les investissements réalisés les dernières années dans ce secteur ont permis d'accroître la capacité de production des raffineries locales implantées sur le port ou reliées aux installations portuaires. Les stocks de pétrole brut auraient également augmenté ces derniers mois.
Quant aux produits raffinés (68,16 Mt), ils ont marqué un recul de 12,2 % en raison d'une baisse des volumes de fuel à l'import comme à l'export, selon la direction du port néerlandais.
Le GNL a bondi de 36,6 % pour atteindre 7,14 Mt. L'établissement portuaire attribue cette forte hausse aux volumes produits dans l'Atlantique ayant été davantage importés en Europe au cours de l'année plutôt que d'être exportés vers l'Asie.

Vracs secs en recul

À 74,5 Mt, les vracs secs ont enregistré un recul de 4 % à Rotterdam. La chute du charbon (- 14,8 %) s'est révélée importante en 2019. "La part du charbon dans la production d'électricité a considérablement diminué aux Pays-Bas et en Allemagne. Les deux pays produisent davantage d'électricité à partir de l'énergie solaire, de l'énergie éolienne et du gaz", explique l'autorité portuaire. Elle ajoute que le charbon a également diminué en raison de la baisse de production d'acier en Allemagne.
Le trafic d'acier et de ferrailles (30.006 Mt) est resté stable lui aussi (- 0,2 %) par rapport à 2018. Quant au volume de biomasse, il a en revanche fortement progressé (+ 62,8 %).

Croissance modeste pour le conteneur

Le conteneur, après avoir traversé une période dynamique au cours du premier semestre, a connu le reste de l'année une évolution beaucoup plus modeste. Il a achevé l'année sur un volume global de 14,8 millions d'EVP, en croissance de seulement 2,5 % par rapport à 2018.
Selon la direction du port, la filière a notamment été victime ces derniers mois du déclin de la croissance économique en Europe. Une tendance qu'elle attribue à la baisse de la production industrielle en Allemagne, à l'annulation de chargements dans des ports asiatiques en fin d'année et à la concurrence que se livrent les ports dans le secteur du shortsea shipping.
Quant au ro-ro (24,253 Mt), le trafic a légèrement progressé en dépit des incertitudes liées à l'approche du Brexit. L'autorité portuaire a observé des variations de flux au courant de l'année, en raison de stocks de marchandises constitués au Royaume-Uni par la population anglaise à l'approche des premières échéances du Brexit prévues successivement les 31 mars et 31 octobre 2019. À 6,54 Mt, le conventionnel, lui, a progressé de 2,9 %. Une baisse d'activité a été constatée au dernier trimestre en raison d'une chute des exportations allemandes.

"Le succès d'un port moderne ne peut être mesuré qu'à son niveau de trafic"


Au plan financier, le port de Rotterdam a achevé 2019 sur un chiffre d'affaires de 706,6 millions d'euros. Son résultat net s'est élevé à 241 M EUR.
En matière d'investissements, l'année 2019 a été marquée par la réalisation de projets tels que la construction du Container Exchange Route (CER) à Maasvlakte, le réaménagement d'un segment de la voie ferrée portuaire (Port Rail Line) et la construction de nouveaux quais sur le terminal Hartel Tank.
Selon le directeur général de l'autorité portuaire, Allard Castelein, "le port de Rotterdam a retrouvé les volumes enregistrés en 2018". D'après lui, "bien sûr, nous travaillons dur pour accroître encore notre position de leader (en Europe, NDLR) et nous investissons massivement pour y parvenir. Cependant, le succès d'un port moderne ne peut être mesuré qu'à son niveau de trafic".
Le dirigeant du port explique : "Nos clients ne souhaitent plus disposer seulement d'une plus grande capacité. Ils exigent un port plus rapide, plus réactif et un smart port. Il est tout aussi crucial pour l'avenir d'accélérer la transition énergétique afin que le port de Rotterdam puisse avoir un impact réel sur la réalisation des objectifs climatiques néerlandais. Pour y parvenir, nous avons besoin d'un gouvernement plus proactif et qui coopère avec le monde du business".

Vincent Calabrèse

Vendredi 14 Février 2020



Lu 1127 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Août 2020 - 11:59 Liban : Tripoli remplace Beyrouth


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy