Rouen Haropa vante le terminal de Radicatel


Les équipes commerciales d’Haropa-Ports de Paris Seine Normandie organisaient, le 4 mai, une journée de promotion du terminal de Radicatel à destination des chargeurs et logisticiens. Avec pour atouts, les témoignages des opérateurs déjà ou bientôt présents.


© Éric Houri
© Éric Houri
Discrètement lové dans une boucle de la Seine au pied du pont de Tancarville, le terminal de Radicatel, proche du Havre mais dépendant du port de Rouen (GPMR), a déjà une longue histoire, faite de hauts et de bas. Mais il a également une activité riche et loin d’être négligeable et un avenir prometteur.

Jean-Yves Depreux, président fondateur de l’agence maritime Sea Shipping Services et Seatrade France © Éric Houri
Jean-Yves Depreux, président fondateur de l’agence maritime Sea Shipping Services et Seatrade France © Éric Houri

Jean-Yves Depreux, président fondateur de l’agence maritime Sea Shipping Services et Seatrade France, filiale française de la compagnie néerlandaise, en témoigne. Parisien d’origine, il est arrivé à Radicatel il y a près de dix ans dans des conditions acrobatiques parce que ses clients voulaient éviter Le Havre, port trop perturbé par des conflits sociaux à leurs yeux.

Nouvelle escale à Charleston

Depuis il gère deux services hebdomadaires performants qui montent en puissance, avec Seatrade comme armement principal et Roll Manutention Services (RMS, groupe Katoen Natie) comme manutentionnaire. L’un est leader sur le Pacifique (Polynésie, Nouvelle-Calédonie et Nouvelle-Zélande). L’autre (Stream Lines) est devenu outsider sur une boucle reliant l’Europe du Nord à la Caraïbe, l’Amérique centrale et la côte Est des États-Unis, avec bientôt une nouvelle escale à Charleston (Caroline du Sud).
Président du directoire du groupe Panhard, spécialiste du développement dans la supply chain, Christophe Bouthors, croit aussi au fort développement, à court et moyen terme, de cette ancienne base de l’Otan. Son groupe mène de front deux projets similaires de plateformes logistiques de plus de 150.000 m2 chacune, l’une au Havre (autorisations obtenues), l’autre à Radicatel (permis de construire déposé). "Le premier bâtiment composé de 8 cellules de 6.000 m2 pourrait y être livré dans 24 mois", estime-t-il.

"En 2016, le terminal de Radicatel a traité près de 300.000 tonnes de marchandises"


Pour Katoen Natie, géant anversois de la manutention (13.500 salariés dans 32 pays), le choix de la partie aval de la Seine remonte aux années 90 pour Gonfreville-L’Orcher et à 2005 pour Radicatel. "Ici le premier bâtiment affichait une surface de 18.000 m2. Aujourd’hui, nous disposons de 102.000 m2 et de 40 silos pour les billes de polypropylène produites par la plateforme pétrochimique voisine d’ExxonMobil", expose Gilles Gautheret, directeur commercial du site normand. Mieux encore, l’opérateur dispose d’un potentiel total pour 250.000 m2 de surfaces, avec 24.000 m2 constructibles en moins d’un an, les permis ayant déjà été obtenus.
En 2016, le terminal de Radicatel a traité près de 300.000 tonnes de marchandises, pour moitié conteneurisées, mais aussi des vracs (céréales, granulats et déchets), des colis lourds et des trafics rouliers.

Vincent Rogé

Mercredi 10 Mai 2017



Lu 980 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse