Rouen : l’UPR veut plus de région et moins d’État


Au-delà du traditionnel cocktail de satisfactions, échecs, impatiences et inquiétudes, l’assemblée générale de l’Union portuaire rouennaise (120 entreprises adhérentes), qui s’est tenue le 20 juin, a beaucoup tourné autour d’un courrier remis quelques jours plus tôt à Hervé Morin, président de la région Normandie. Une missive détonante.


© Haropa
© Haropa
En moins d’un an, les dirigeants de l’Union portuaire rouennaise (UPR) ont eu l’occasion de croiser Hervé Morin à cinq reprises. Lors de la dernière, à Dieppe mi-juin, ils lui ont remis une lettre, fruit de leurs réflexions qui se veulent constructives tout en étant souvent amères. Le courrier commence par deux constats. D’abord, "le spectaculaire déclin depuis plusieurs décennies des ports français". "C’est fort bien caractérisé et illustré, par des données chiffrées incontestables, dans le rapport établi par deux élus normands, Valérie Fourneyon et Charles Revet", note l’UPR.
Ensuite, l’union portuaire constate que "les ports belges réfléchissent en termes d’acteurs économiques et commerçants et non avec une approche institutionnelle".

Risque d’un "Haropa social"

Tout en affirmant son soutien au développement de l’axe Seine, l’instance représentative de la communauté portuaire rouennaise se prononce contre une éventuelle fusion, à deux ou à trois, avec les ports du Havre et/ou de Paris, qu’elle juge inopportune. Au passage, l’UPR égratigne le GIE Haropa dont la création n’a débouché à ses yeux que sur la "collecte de quelques awards aux retombées relatives". Ou encore le voisin havrais et sa fiabilité sociale toute relative avec le risque, en cas de fusion, d’un "Haropa social".

"L'UPR juge inopportune une éventuelle fusion, à deux ou à trois"


Par ailleurs, tout en se défendant de vouloir sortir l’État "et ses nombreux soldats" de la gouvernance des ports, l’UPR qui juge la situation actuelle "mortifère" enfourche de nouveau ses principaux chevaux de bataille :  dénonciation du non-respect par l’État de son obligation de financement de l’entretien des accès maritimes, refus par l’administration française de l’armement à quatre marins des remorqueurs portuaires quand c’est trois à Rotterdam sur les mêmes engins ou encore la suppression demandée des formalités douanières entre Le Havre et Rouen ou entre deux terminaux dépendant du GPMR.
Au final, l’UPR dit "chiche !" au transfert du leadership de la gouvernance portuaire de l’État vers la région. À l’occasion de l’assemblée générale de l’UPR, son président, Philippe Dehays a entamé son dixième mandat d’un an qui statutairement sera donc son dernier. Il sera entouré de trois vice-présidents et non plus deux. Christian Boulocher (NL Transport) a rejoint Éric Barat (SGAE) et Éric Lelièvre (Promaritime International).

Vincent Rogé

Lundi 26 Juin 2017



Lu 720 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse