Rouen : la campagne céréalière a démarré sur les chapeaux de roues


Embrayant sur une campagne d’exportations céréalières 2021-2022 très active, les opérateurs portuaires rouennais ont sorti 900.000 t de grains de leurs silos en juillet, premier mois de la nouvelle séquence, puis 1 million de tonnes en août.


© Nautilus
© Nautilus
Il est vrai que le contexte géopolitique en mer Noire, qui perturbe l'activité des deux principales sources mondiales d’exportations de blé (Russie et Ukraine), ajouté à l’appétence insatiable de la Chine ont bouleversé la géographie des échanges mondiaux de céréales.

À Rouen, la campagne 2021/2022 close le 30 juin s’est soldée sur un total de 7,7 Mt exportées en progression de 17,8 % et au-dessus de la moyenne décennale.

Les quatre opérateurs qui participent à ce trafic – Sénalia, Groupe BZ, NatUp, et InVivo (ex-Soufflet) – ont globalement traité 5,3 Mt de blé tendre et 2,3 Mt d’orges fourragères et de brasserie, soit plus de la moitié des exportations maritimes françaises de ces produits.

Les livraisons rouennaises ont touché une quarantaine de pays. La Chine est devenue le principal pays acheteur à Rouen (2,6 Mt), suivie par le Maroc (1,6 Mt), l'Algérie (1,4 Mt) dont les achats de blé avaient cessé début 2022 mais qui est revenue en fin de campagne, comme l'Égypte et la Tunisie.

25 % de transport fluvial

Le flux de 3,4 Mt expédié au second semestre laissait augurer de l’accélération du rythme des sorties. La place rouennaise a su y répondre dès le début de la campagne 2022-2023, témoignant de sa réactivité.

Alors que la moisson a été inhabituellement précoce, FranceAgriMer estimait mi-septembre la production française 2022 à 34,12 Mt de blé tendre et 11,43 Mt d'orge. Le disponible à l’exportation devrait donc permettre de répondre à la réorientation de la demande internationale.

"Les aménagements autorisent la réception de vraquiers de 225 mètres sur plusieurs terminaux"


Côté logistique, l’établissement d'Haropa Port et ses opérateurs améliorent constamment leurs outils pour faire face aux nouvelles donnes du marché. La capacité de stockage des cinq batteries de silos établies de part et d’autre de la Seine dépasse le million de tonnes. Leur approvisionnement terrestre est de plus en plus assuré par les modes massifiés, moins carbonés, qui permettent une plus grande fluidité dans le chargement des silos.

Le "split" modal en la matière place le fluvial à 25 % et le ferroviaire entre 7 et 10 %. "Nous continuons à travailler avec l’Etablissement pour optimiser l’écosystème en réfléchissant aux nouvelles solutions qui pourraient limiter les ruptures de charges et générer des économies d’échelle" indique Jean-François Lépy, secrétaire du conseil d’administration d’Intercéréales.

Côté maritime, l’amélioration des capacités nautiques apportée par le dernier aménagement du chenal (190 millions d'euros d’investissements) autorise la réception de navires vraquiers de 225 mètres de long sur plusieurs des terminaux locaux. Ceux-ci ont investi dans des portiques de chargement plus performants. "Le nombre de navires céréaliers de plus de 80.000 tpl est passé de 24 en 2019 à 52 en 2021", pointent les dirigeants d'Haropa Port.

Durant la dernière campagne, 69 grands navires (Panamax et plus) ont été chargés, dont l’un a emporté 54.200 tonnes de blé.
 

Les opérateurs rouennais spécialisés poursuivent leurs investissements

Principal exportateur rouennais de céréales avec une part dépassant 50 %, le groupe Sénalia a inauguré avec panache à Rouen son siège social transféré de Chartres. L’immeuble de 3.000 mètres carrés baptisé "Le 109", fruit d’un investissement de 7,3 M€, présente cinq niveaux dont deux réservés à une pépinière d’entreprises. Il est situé à proximité des silos de la presqu’île Elie.

Sur ce berceau du trafic céréalier rouennais édifié à la fin des années cinquante, le groupe a consacré 7,3 M€ à l’installation de portiques Neuero identiques à ceux de son terminal de Grand-Couronne pouvant charger 1 000 tonnes à l'heure.

Le groupe BZ, familial et privé, qui figure parmi les principaux animateurs de FOB du port Rouen possède un silo de 70.000 tonnes à Petit-Couronne. Cet outil éminemment multimodal offre une capacité de 12.000 tonnes par jour au chargement et de 4.000 tonnes par jour au déchargement. Il récemment été l’objet de diverses opérations de maintenance et d'amélioration de la logistique terrestre.

À Canteleu, le silo Socomac (ex-Soufflet) récemment acquis par le groupe InVivo a achevé la remise à niveau d’un de son deuxième portique de chargement à 1.000 tonnes à l'heure. À proximité immédiate de ce site, l'entreprise dispose en bord à quai d’un moulin dont la production de farine est expédiée par conteneurs, et d’une malterie (125.000 tonnes par an) pour les expéditions conteneurisées ou en vrac par navires.

Le groupe coopératif NatUp basé à Rouen collecte 2,2 millions de tonnes par an de grains dans huit départements. Il exerce une activité de vente FOB et dispose avec le silo Simarex de Grand-Couronne d'une infrastructure privative de 166.000 tonnes. Un parking pour fluidifier le pré-acheminement par camions y a récemment été aménagé, ainsi qu’une nouvelle passerelle pour l’accès aux navires.

Robert Querret

Vendredi 23 Septembre 2022



Lu 16 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal