Route : Marchandises dangereuses : Quelles sont les nouveautés de l’ADR 2019 ?



Route
Marchandises dangereuses
Quelles sont les nouveautés de l’ADR 2019 ?
 
Tous les deux ans, la réglementation du transport routier de marchandises dangereuses ADR est actualisée. Avec l’obligation de désigner un conseiller sécurité pour tous les expéditeurs, la version 2019 renforce les règles appliquées aux piles et batteries. Elle comporte de nouvelles classifications et dispositions spéciales ainsi que des précisions sur le marquage et l’étiquetage.
 
À travers son chapitre 1.8.3, la principale nouveauté de l’ADR 2019 est l’obligation faite à tous les expéditeurs de désigner un conseiller à la sécurité. « L’application de cette obligation bénéficie d’une période transitoire jusqu’au 31 décembre 2022 », précise Pierre Guillemaut, directeur R&E au sein de l’AFTRAL. Comme les éditions précédentes, la version 2019 contient également la suppression et la création de nouvelles classifications (n° ONU) présentées le 22 mars lors du SITL Europe. Ainsi l’exemption du chapitre 1.1.3.1 b, consacrée au transport de machines susceptibles de contenir des matières dangereuses, est supprimée. À la place, de nouveaux numéros apparaissent précisant le type de matières dangereuses contenues dans ces machines. « Dans une limite d’un litre comme pour les tronçonneuses, le code correspondant est l’UN 3363 et le produit n’est pas soumis à l’ADR. Quand les quantités sont supérieures et selon le type de matières dangereuses, douze nouveaux numéros ont été créés en revanche au chapitre 2.1.5, de l’UN 3537 à l’UN 3548. Ils s’accompagnent de dispositions spéciales définissant les éventuelles conditions d’exemption à l’ADR et obligations d’emballage à respecter pour les marchandises de la classe 9 ».
Renforcement des règles sur les piles et batteries
Deux nouvelles classifications font leur apparition pour les solides inorganiques toxiques inflammables (UN 3535) et pour les batteries au lithium installées dans des engins de transport (UN 3536). L’ADR 2019 se distingue d’ailleurs par plusieurs dispositions spéciales (DS) consacrées aux piles et batteries au lithium : DS 188 reprenant les conditions de suremballage et la définition des équipements, DS 670 quand elles ont le statut de déchet pour des transports en vue de leur dépollution, démantèlement, élimination ou recyclage. Les piles et batteries endommagées ou défectueuses ainsi que les modèles considérés comme « prototype » ou fabriqués en moins de 100 exemplaires, sont également soumises à de nouvelles instructions d’emballage (P911 – LP906).
Nouveaux marquages
Parmi les autres nouveautés à noter la modification des critères d’affectation du groupe d’emballage pour les mélanges corrosifs et plusieurs autres dispositions spéciales. Lesquelles concernent la trousse chimique de secours (DS 251) et les moteurs/machines fonctionnant à l’aide d’un combustible (DS 363). « Au-dessus de mille litres, la mention « transport selon la disposition spéciale DS 363 » devra figurer sur le document de transport ainsi que le code de restriction tunnel approprié », indique Pierre Guillemaut. Les objets contenant des liquides recevront enfin un marquage précisant au moyen d’une étiquette le sens de déversement, tandis que celui destiné aux matières transportées à chaud devra résister aux intempéries pour garantir leur signalisation pendant toute la durée du transport.
Erick Demangeon
 
 
Photo proposée copyright Den Hartog
. (Ref. Den Hartog 1 copyright Den Hartog) : pas de légende particulière
 
Photo proposée copyright Transports Hautier
. (Ref. Transports Hautier 3  copyright  Transports Hautier) : pas de légende particulière
 
Relance
« L’ADR 2019 précise les règles appliquées aux piles et batteries au lithium »
 

Érick Demangeon

Mardi 27 Mars 2018



Lu 177 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy