SNCF, Fonction publique : des dizaines de milliers de personnes dans la rue


Des dizaines de milliers de personnes défilaient jeudi 22 mars en France, des lycées étaient bloqués, des écoles fermées, le trafic SNCF "très perturbé" pour défendre le statut des fonctionnaires et des cheminots et un service public de qualité, face à un gouvernement déterminé à réformer. Près de 100.000 personnes ont manifesté en France, hors Paris, selon les chiffres fournis par la police ; 40.000 manifestants à Paris et 400.000 en France, d'après une première estimation de la CGT.


© Virginie Grunchec
© Virginie Grunchec
À Paris, la CGT-cheminots a recensé plus de 25.000 manifestants, partis vers 14 h 30 de la gare de l'Est en direction de Bastille pour rejoindre des milliers de fonctionnaires partis, eux, de Bercy. Les cheminots ont donné le ton à grand renfort de fumigènes, tambours, sifflets et musique rock. Bernard Thibault, qui dirigeait la CGT-Cheminots lors de la grande grève de 1995, était présent, comme l'actuel leader Philippe Martinez, qui a ensuite rejoint l'autre cortège. "Ces manifestations convergentes, c'est l'expression d'un besoin de service public de qualité dans tout le territoire", a-t-il souligné. À l'appel de leur intersyndicale (CGT, Unsa, Sud et CFDT), les cheminots protestent contre la volonté du gouvernement de réformer la SNCF par ordonnances, en transformant l'entreprise en société anonyme et abandonnant le statut de cheminots à l'embauche. "Le dernier qui a dit qu'il ne plierait pas, c'était Alain Juppé en 1995. Il a fini par plier. Demain ce sera Macron", assure Philippe Boutant, un agent de conduite de 52 ans, syndiqué CGT.
Côté fonctionnaires, les responsables des sept organisations syndicales (CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC) ayant appelé à la grève ont pris la tête du cortège parisien derrière une banderole unitaire : "pour la fonction publique, les salaires, l'emploi et le statut". "Aujourd'hui est un jour qui fera date", a affirmé Jean-Marc Canon, secrétaire général de la CGT Fonction publique, premier syndicat, s'appuyant sur "une progression de 40 % du nombre de manifestations" recensées en France par rapport à la précédente mobilisation du 10 octobre. Ce jour-là, ils étaient des centaines de milliers à défiler contre la suppression annoncée de 120.000 postes, le rétablissement du jour de carence et le gel des salaires. Depuis, l'exécutif a annoncé envisager un recours accru aux contractuels (agents non statutaires) et des plans de départs volontaires, ce qui fait craindre aux syndicats une fonction publique "morcelée" et "externalisée".

"La grève des contrôleurs aériens entraînait aussi des perturbations"

Près de 10.000 personnes ont notamment manifesté à Marseille, Nantes ou Lyon, 11.000 à Toulouse mais également 1.300 à Auch, 2.300 à Reims, 1.800 à Saint-Nazaire, 4.500 à Perpignan, selon les chiffres de la police. Partout, les fonctionnaires dont des personnels de la santé, étaient rejoints par des cheminots mais aussi des retraités et des jeunes, voire des avocats, opposés aux réformes qui les touchent.
Les cheminots se sont mis en grève davantage qu'attendu à l'appel de l'Unsa et Sud (2e et 3e), avec un taux de 35,4 % de grévistes selon la direction (à la prise de service). Avant même la grève en pointillé lancée le 3 avril pour trois mois, la journée était marquée par de fortes perturbations, notamment avec deux TGV sur cinq, un Transilien sur trois.
Face à ce test social d'envergure, le gouvernement affiche sa "très grande détermination à poursuivre les transformations", selon le porte-parole, Benjamin Griveaux. Quant aux fonctionnaires, des discussions sont prévues jusqu'à fin octobre, a rappelé le secrétaire d'État Olivier Dussopt.
La grève des contrôleurs aériens entraînait aussi des perturbations avec des vols annulés, à la veille d'une grève à Air France pour les salaires.

Élisabeth Rolland et Lucie Aubourg

Jeudi 22 Mars 2018



Lu 299 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy