SNCF Réseau approuve sa trajectoire financière sur dix ans


Le conseil d'administration de SNCF Réseau, gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, a approuvé son premier projet de contrat de performance conclu avec l'État, qui était très attendu et doit fixer la trajectoire financière des investissements à dix ans.


Le service fret fourni par SNCF Réseau nuirait à l'attractivité de ce mode de transport face au routier © Fret 21
Le service fret fourni par SNCF Réseau nuirait à l'attractivité de ce mode de transport face au routier © Fret 21
SNCF Réseau a approuvé mardi 20 décembre sa trajectoire financière sur dix ans. Le contrat de performance, inscrit dans la réforme ferroviaire de 2014, "donne une visibilité à moyen terme, long terme, sur nos objectifs stratégiques, qui sont confirmés, et sont : priorité à la modernisation et à la rénovation du réseau, une politique d'innovation affirmée et toujours une priorité données à la sécurité", a déclaré le président de SNCF Réseau, Patrick Jeantet. Il "acte la progression des budgets consacrés à la modernisation du réseau à un niveau jamais atteint auparavant", indique SNCF Réseau.

Hausse des tarifs des péages

Le gestionnaire d'infrastructures prévoit une hausse des tarifs des péages acquittés par les compagnies ferroviaires pour faire circuler leurs trains : "On va être à un rythme un peu supérieur à l'inflation, et l'idée c'est que les péages contribuent au financement de cette rénovation", a commenté Patrick Jeantet. La qualité du service fret devra être améliorée : les opérateurs se plaignent régulièrement des services fournis par SNCF Réseau, estimant que cela nuit à l'attractivité de ce mode de transport face au routier. SNCF Réseau doit également réaliser 1,2 milliard d'euros d'économies, à travers "une nouvelle politique industrielle".
Ce contrat ne règle en revanche pas le problème de la dette faramineuse de SNCF Réseau (44 milliards d'euros), que l'État avait annoncé en septembre ne pas reprendre. "Pour moi ce qui est important, c'est que dans trois ans on se revoit pour parler de la dette, c'est ce que dit l'État aujourd'hui", a réagi Patrick Jeantet.

"La qualité du service fret devra être améliorée"


La modernisation, érigée en priorité depuis plusieurs années, verra une hausse de ses moyens financiers. Plus de 34 milliards d'euros, financés par SNCF Réseau, l'État, et la hausse des péages, seront investis entre 2017 et 2026 pour la modernisation des principales lignes ferroviaires et la mise en conformité du réseau (suppressions de passages à niveau et mise aux normes d'accessibilité). Notamment, "le contrat prévoit 27,9 milliards d'euros sur dix ans pour le renouvellement du réseau principal. Cela représente près de 2,6 milliards d'euros en 2017 (contre moins d'un milliard jusqu'en 2006). Le cap des 3 milliards d'euros par an sera atteint en 2020".
Par ailleurs, les régions et SNCF Réseau investiront 12 milliards d'euros pour la rénovation des lignes plus petites, dans le cadre des contrats de plan État-région : le montant annuel passera de 600 millions d'euros actuellement, à 900 millions dès 2017, "avec une montée en puissance à plus de 1 milliard dès 2018".
Le contrat de performance de SNCF Mobilités, et celui du groupe SNCF, ont été approuvés vendredi 16 décembre lors des deux conseils d'administration, et doivent être transmis au régulateur du rail, l'Arafer, qui rendra un avis simple. Leur signature définitive est attendue pour janvier.

AFP

Mercredi 21 Décembre 2016



Lu 444 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy