SNCF : la CGT propose un contre-projet


La CGT Cheminots a présenté son propre rapport sur la SNCF, en espérant "réorienter les décisions du gouvernement" qui veut réformer le groupe public avant l'été.


© Georges Bartoli - Fedephoto
© Georges Bartoli - Fedephoto
Le syndicat, première organisation représentative à la SNCF, remettra son contre-projet de 45 pages pour peser dans le débat ferroviaire "dans les prochains jours" au Premier ministre Édouard Philippe, qui "s'est engagé" à le recevoir.
"Nous attendons une confrontation des idées (...), que nos propositions soient prises en compte" en espérant "qu'elles réorientent les décisions du gouvernement" avec "une vraie négociation", a déclaré le secrétaire général de la CGT Cheminots, Laurent Brun.
Provoquant la colère des syndicats, Édouard Philippe avait annoncé fin février son intention de réformer la SNCF avec un recours possible aux ordonnances. Il annonçait aussi la suppression du statut de cheminot pour les nouveaux embauchés, comme préconisé dans le rapport Spinetta, franchissant ainsi une "ligne rouge" aux yeux des syndicats.
Le contre-projet de la CGT "pour le développement du service public ferroviaire" est "basé sur le travail d'experts économiques" et sur "le professionnalisme des cheminots", a fait valoir Laurent Brun.
Le document livre un état des lieux du transport ferroviaire ("indispensable"), de l'organisation actuelle de la SNCF (cause d'une "dégradation importante" du service et de la sécurité) et de la concurrence en Europe.
Il détaille aussi les propositions du syndicat pour "un service public SNCF" avec "une entreprise publique unique et intégrée", plus efficace, dotée de nouvelles sources de financement (comme une partie des recettes de la TICPE, la taxe sur les produits énergétiques) et dont la dette serait "reprise par l'État dans une structure de défaisance". Ceci permettrait à la SNCF d'économiser les intérêts bancaires de sa dette, soit "1,7 milliard d'euros disponibles" par an, a précisé Sébastien Gasc, secrétaire fédéral de la CGT Cheminots.
Autre source d'économies : l'arrêt de la sous-traitance. Pour l'entretien des voies, l'externalisation génère "un surcoût de 10 %", a noté Laurent Brun, citant la direction du groupe.

La menace de grève réitérée

Opposée à la libéralisation du rail, la CGT estime que les dispositions européennes n'obligent pas le gouvernement à ouvrir le transport ferroviaire à la concurrence, "puisque des exceptions sont prévues", a insisté Laurent Brun.
Et si le statut des cheminots, qui a "énormément bougé ces trois dernières années", doit aussi "être modifié", c'est "pour l'améliorer un peu" en rénovant le déroulement des carrières, a-t-il souligné.
Avant leur réunion intersyndicale du 15 mars, CGT, Unsa (2e syndicat), SUD-Rail (3e) et CFDT (4e) ont "des échanges quasi quotidiens", selon Laurent Brun. Un "courrier commun" a été envoyé mercredi 7 mars à la ministre des Transports Élisabeth Borne.
"Le 15 mars, nous allons proposer un recours à la grève si le gouvernement ne nous entend pas" et "nous aurons une démarche revendicative unitaire", a-t-il assuré.

AFP

Jeudi 8 Mars 2018



Lu 570 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy