SNCM : début de la grève, la plupart des navires à quai



© SNCM
© SNCM
Le trafic à la SNCM était quasiment paralysé mercredi 26 mars entre la Corse et le continent en raison d'un mouvement de grève reconductible à l'appel de l'ensemble des syndicats, face aux "menaces graves et imminentes" qui pèsent sur la compagnie maritime marseillaise. Selon la direction, trois des quatre bateaux étaient bloqués à quai.
La CGT (majoritaire), le SAMMM (Syndicat autonome des marins de la Marine marchande), la CFDT, FO et, pour l'encadrement, la CFE-CGC ont maintenu leur mot d'ordre, inquiets pour l'avenir du fait de l'hostilité de l'actionnaire principal Transdev (66 %), filiale de la Caisse des dépôts et de Veolia Environnement.
Les organisations réclament "la mise en œuvre dans les meilleurs délais de la sortie de Transdev par la mise en place d'un actionnariat provisoire", et parallèlement la recherche d'un nouvel actionnariat durable. Et en appellent à l'État, actionnaire direct à 25 % de la SNCM, mais aussi indirect via la CDC, afin qu'il respecte ses engagements pris début janvier en faveur du plan de redressement de la société à l'issue d'une grève de près de dix jours.
Pierre Maupoint de Vandeul, délégué CFE-CGC des officiers, a fustigé mercredi matin une "stratégie de pourrissement de la part du gouvernement qui a réuni les organisations syndicales quatre heures avant la fin du préavis". "Il faut un arbitrage plus fort contre le groupe Transdev, on n'a eu aucune réponse sur la sécurisation du projet de la SNCM", a-t-il dit.
Même discours du côté de la CGT. "Il nous faut compter sur toute la détermination du gouvernement pour veiller à l'avenir de la SNCM, car le pire est malheureusement toujours d'actualité et qu'il y a urgence", écrit le syndicat dans son préavis, craignant que, dans un tel contexte, la commande de quatre navires au chantier naval STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ne puisse aboutir d'ici fin juin.
La SNCM, compagnie aux difficultés chroniques, est engagée dans un plan de redressement qui prévoit un renouvellement de la flotte, une augmentation du temps de travail et une réduction d'effectifs à hauteur de 500 postes (sur 2.600), le tout pour obtenir une meilleure productivité et remettre l'entreprise à flot.
Un plan jugé "fragile" par Transdev qui envisageait, selon la synthèse des groupes de travail en date de fin 2013 révélée cette semaine par l'hebdomadaire "Le Marin", deux pistes bien plus alarmistes. L'une prévoyait une liquidation pure et simple et "le transfert de la délégation de service public" entre la Corse et le continent "dans une nouvelle structure limitée à quatre cargos", avec seulement 425 postes. L'autre évoquait 210 nouvelles suppressions d'emplois.

AFP

Mercredi 26 Mars 2014


Tags : maritime, sncm

Lu 81 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:14 Hamburg Süd dope la croissance de Maersk


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy