SNCM : la CFE-CGC fustige l'attitude de Transdev


Le syndicat de l'encadrement et des officiers de la SNCM, CFE-CGC, dénonce lundi 6 octobre, dans un courrier au gouvernement, l'attitude de l'actionnaire majoritaire de la compagnie Transdev dans la concertation, à la veille d'une nouvelle réunion en préfecture.


Jusqu'à 2.000 suppressions d'emplois en cas de liquidation © Franck André
Jusqu'à 2.000 suppressions d'emplois en cas de liquidation © Franck André
La CFE-CGC fustige l'attitude de Transdev vis-à-vis de la SNCM dans un courrier au gouvernement. "Malgré l'investissement du médiateur, Gilles Belier, tous les acteurs ne cherchent pas la concertation autour d'une solution commune", estime le syndicat dans un courrier adressé au Premier ministre, Manuel Valls, à la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, et son secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies. "Un certain nombre de pistes sont évoquées sans réelle certitude de leur faisabilité juridique et les calendriers d'actions des différentes parties apparaissent discordants", relève-t-il dans ce courrier.

"Nouvelle réunion le 8 octobre entre l'État, Transdev et les syndicats"


L'option du redressement judiciaire a la faveur de l'actionnaire majoritaire Transdev et de l'État qui estiment qu'elle est la seule solution pour s'affranchir des condamnations de Bruxelles. La Commission européenne demande à la compagnie maritime, déjà déficitaire, de rembourser 440 millions d'euros d'aides jugées indûment perçues.
Selon les syndicats en revanche, le redressement judiciaire ne résoudra pas les problèmes de condamnations européennes, mais entraînera une diminution des garanties pour les salariés et un probable plan social avec des mesures d'accompagnements réduites.
"Aujourd'hui, Transdev s'apprête à déclencher artificiellement en novembre l'une des plus importantes procédures collectives du quinquennat", prévient le syndicat. "Suivant les différents scénarios, les conséquences en termes de réduction d'emplois vont d'un millier d'emplois directs supprimés à 2.000 en cas de liquidation", écrit la CFE-CGC.

Une hérésie commerciale

Qualifiant le redressement judiciaire d'"hérésie commerciale", le syndicat demande "l'appui de l'État dans le temps de la médiation pour l'émergence d'une solution". "Les lourdes défaillances et la passivité de Veolia (coactionnaire, avec la Caisse des dépôts, de Transdev, NDLR) lors et depuis la privatisation lui imposent une exemplarité dans le suivi financier et la mise en œuvre de cette restructuration", poursuit-il.
Mercredi 8 octobre est prévue une nouvelle réunion entre l'État, Transdev et les syndicats autour du médiateur nommé par le gouvernement Gilles Belier, dans le cadre de ce processus enclenché en juillet pour sortir d'une grève de dix-sept jours ayant paralysé le trafic de la compagnie entre la Corse et le continent en pleine saison touristique.

AFP

Mardi 7 Octobre 2014



Lu 191 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Mai 2018 - 14:52 Sosersid mène sa barque dans le colis lourd


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy