SNCM : vers une annulation de la DSP ?


Au tribunal administratif de Bastia, saisi par Corsica Ferries, le rapporteur public a requis l'annulation de la délégation de service public dont bénéficient la SNCM et La Méridionale. Dans un tel cas, la reprise de la première pourrait être gravement compromise.


Le ciel s'assombrit encore un peu plus pour la SNCM © Franck André
Le ciel s'assombrit encore un peu plus pour la SNCM © Franck André
Le rapporteur public du tribunal administratif de Bastia a conclu jeudi 19 mars à l'annulation de la délégation de service public (DSP) maritime Corse-continent attribuée aux compagnies SNCM et Méridionale par la Collectivité territoriale de Corse (CTC) pour la période 2010-2015. La demande d'annulation de la DSP avait été présentée par la compagnie privée Corsica Ferries France, dont les navires battent pavillon italien.

"La décision de l'autorité délégante entachée d'erreur de droit"


Pour le rapporteur public, le rejet de l'offre de cette société n'a pas été justifié par la CTC qui n'avait "pas imposé le dépôt d'une offre globale et indivisible" et ne pouvait donc reprocher au concurrent de la SNCM d'avoir proposé une offre par ligne. "Si le principe reste que les offres sont librement négociées, il n'en demeure pas moins que la décision de l'autorité délégante ne peut se fonder sur un motif entaché d'erreur de droit", a estimé le rapporteur public. Il a ajouté que "la compensation prévue par la DSP doit être considérée comme une aide d'État" et aurait dû être notifiée à la Commission de Bruxelles.

L'incertitude grandit

Selon le rapporteur public, "les quatre critères cumulatifs" dégagés par l'arrêt "Altmark" de la cour de justice européenne "permettant une exception aux interdictions des aides d'État dans le domaine maritime, n'étaient pas réunis en l'espèce". Il a estimé que "les paramètres sur la base desquels est calculée la compensation n'ont pas été préalablement établis de façon objective et transparente". Il a ajouté que "le niveau de la compensation nécessaire n'a pas été déterminé sur la base d'une analyse des coûts d'une entreprise moyenne, bien gérée et adéquatement équipée en moyens de transport".
Le rapporteur public a d'autre part conclu au rejet des requêtes de la SNCM demandant à condamner l'Office des transports de la Corse pour lui verser une indemnité en compensation du surcoût occasionné par le prix des combustibles de 2010 à 2012. Les jugements seront rendus 2 avril.
L'incertitude est de plus en plus forte dans le dossier de la SNCM. La veille, le président du Conseil exécutif de Corse Paul Giacobbi avait émis l'idée de cesser les versements à la compagnie prévus par le contrat de DSP. Une manière, pour lui, de compenser le remboursement de quelque 400 millions d'euros d'aides d'États indues réclamé par la Commission européenne. Une dette suspendue par la procédure de redressement judiciaire en cours, selon les administrateurs judiciaires de la compagnie. En cas d'annulation de la DSP, la reprise de la SNCM et sa continuation seraient encore plus compromises qu'elles ne le sont aujourd'hui.

F.A. avec AFP

Vendredi 20 Mars 2015



Lu 1193 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 12:09 Rotterdam remporte l'ESPO Award 2018


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy