ST4W pour le suivi des transports fluviaux de palettes


Le projet européen ST4W vise à mettre en place une plateforme de suivi des palettes de bout en bout, pour favoriser le report modal vers le fluvial des transports de produits palettisés.


ST4W est piloté par le centre de recherche belge Multitel © Interreg
ST4W est piloté par le centre de recherche belge Multitel © Interreg
Élargir au transport de palettes le champ d’utilisation du transport fluvial, et développer ainsi le report modal pour ces transports palettisés, ne peut se faire qu’à condition de tracer de bout en bout la marchandise utilisant plusieurs modes de transport : c’est le constat de base d’où est parti le projet européen Interreg "Smart Tracking Data Network for Shipment by Inland Waterway" (ST4W), qui a tenu sa réunion de mi-parcours en juin 2019 à Paris.
Prévu pour la période 2017-2020, et financé par l’Union européenne à hauteur de 2,28 millions d'euros, ST4W est piloté par le centre de recherche belge Multitel, mais concerne aussi la France, les Pays-Bas et l’Allemagne. Le projet consiste à proposer un système de traçabilité hiérarchisée de la marchandise, accessible sur le cloud par les chargeurs, pour permettre la consolidation des transports fluviaux de palettes, et rendre accessible le transport par voie d’eau aux petits chargeurs.
"Le transport fluvial est généralement utilisé pour des lots importants de marchandises, avec rupture de charge, alors que les palettes sont transportées en direct, par petits lots, souligne Yves de Blic, chef de projet au centre de recherche Multitel. Pour une cargaison fluviale de charbon, la traçabilité n’est pas une priorité. Ça le devient quand un bateau transporte un grand nombre de palettes pour plusieurs clients différents : chacun veut savoir quelle palette est à quel endroit, et à bord de quel bateau ou quel camion. C’est le but de la plateforme que nous proposons".

"Extension à d’autres types de marchandises diverses comme les big bags ou les conteneurs"


L’idée de ST4W n’est pas de suivre et de localiser sur une carte chaque palette, mais d’interconnecter différents systèmes existants pour agréger les données concernant chaque événement intervenu au cours du transport d’une palette : palette scannée, embarquée sur tel bateau, etc. La localisation se fait ensuite très simplement, car la position de l’entrepôt ou du quai de chargement est connue, et celle du bateau peut être obtenue facilement.
"Cela nécessite d’harmoniser les données et de les sécuriser afin de pouvoir les partager en choisissant les partenaires à qui nous voulons les confier, précise Yves de Blic. Il faut aussi intégrer dans la plateforme des informations sur le planning prévu, afin de pouvoir donner l’alerte si les prévisions ne sont pas respectées : horaire non tenu ou erreur de chargement, par exemple. Le but final est de pouvoir offrir une visibilité de la marchandise en continu".
Quelques transports de palettes, en milieu urbain principalement, se font déjà à bord de bateaux fluviaux. Sur la Seine, c’est le cas de transports de matériaux de construction pour le compte de Point P et Raboni. Mais la traçabilité n’étant pas jugée utile pour leurs activités, c’est le projet Fludis de livraison fluviale urbaine dans Paris, qui doit démarrer en septembre 2019, qui a été retenu comme projet pilote pour ST4W.

Des initiatives en Belgique

Des initiatives existent aussi en Belgique pour développer le transport fluvial de palettes, avec par exemple les péniches Zulu, de Blue Line Logistics, qui a fait une démonstration de chargement récemment au port de Lille. Le projet pilote ST4W s’est fait autour de transports réalisés par Blue Line Logistics pour le compte de Roosens Bétons, avec la livraison de matériaux au groupe Gobert, à Bruxelles. "Nous avons vu que nous pouvions interconnecter les plannings de ces opérateurs, ainsi que le suivi du bateau avec les outils SIF, en France comme en Belgique, résume Yves de Blic. La seconde partie de ce projet pilote consistera à s’adapter à des trajets plus complexes, avec des arrêts à plusieurs quais pour le chargeur comme pour son client, et même avec plusieurs chargeurs à bord du même bateau".
La plateforme en ligne ST4W est basée sur la norme GS1, qui permet à chaque acteur d’être maître de ses données et de choisir avec qui les partager. "Dès qu’il y a davantage que deux acteurs fonctionnant en boucle fermée, ce qui est toujours le cas dans les activités logistiques, il est important que la traçabilité repose sur une norme, qui constitue le langage commun assurant que les différentes sociétés travaillant ensemble comprennent et interprètent les données de la même façon", explique Nicolas Pauvre, chef de projet traçabilité à GS1 France.
Au-delà des transports de palettes, l’utilisation de la plateforme ST4W peut être étendue à d’autres types de marchandises diverses comme les big bags ou encore les conteneurs. Seul le vrac ne peut être concerné par ce système de traçabilité. Des contacts sont pris par Multitel pour un troisième projet pilote, qui se déroulerait en Allemagne avec des transports d’engrais en big bag.

Étienne Berrier

Mardi 13 Août 2019



Lu 1073 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy