STX : Christophe Sirugue a reçu le patron de Fincantieri


Les discussions entre l'État français et Fincantieri en vue de la reprise des chantiers navals STX de Saint-Nazaire se poursuivent, a-t-on appris après une réunion du secrétaire d'État à l'Industrie, Christophe Sirugue, avec le patron du groupe italien, Giuseppe Bono.


Fincantieri veut se focaliser sur un projet industriel solide pour la pérennité des chantiers STX de Saint-Nazaire © EMR Pays de la Loire
Fincantieri veut se focaliser sur un projet industriel solide pour la pérennité des chantiers STX de Saint-Nazaire © EMR Pays de la Loire
Concernant la reprise des chantiers STX de Saint-Nazaire, Christophe Sirugue a reçu le patron de Fincantieri jeudi 16 février. "Une réunion a eu lieu", a indiqué Bercy. "Les discussions se poursuivent. Ils vont se revoir bientôt". De source proche du dossier, on indique que la réunion "s'est bien passée" et que "l'État français souhaite que Fincantieri reprenne le chantier".
"La pression est redescendue", a précisé cette source alors que le gouvernement italien a dénoncé "l'attitude inacceptable" du gouvernement français qui chercherait à empêcher l'italien Fincantieri d'acquérir la majorité du chantier naval de Saint-Nazaire. "Fincantieri veut se focaliser sur un projet industriel solide pour la pérennité des chantiers de Saint-Nazaire", a-t-elle ajouté.

"L'État français souhaite que Fincantieri reprenne le chantier"


Fabrizio Pagani, le chef du secrétariat technique du ministre de l'Économie, Pier Carlo Padoan, a estimé dans le quotidien "La Repubblica", que "l'attitude du gouvernement français qui tente de convaincre Fincantieri de prendre moins de 50 % des actions est inacceptable parce qu'il doit y avoir en Europe la confiance réciproque et parce que les raisons invoquées ne semblent pas convaincantes." "Nous sommes convaincus qu'il est possible de trouver une solution satisfaisante, dans l'intérêt de toutes les parties", avait-il ajouté.

Le seul candidat

Le groupe italien Fincantieri, basé à Trieste, est le seul candidat à avoir déposé une offre pour reprendre STX France, la filiale florissante du groupe sud-coréen STX Offshore and Shipbuilding, qui accumule pour sa part les difficultés financières. Les syndicats de STX à Saint-Nazaire redoutent cependant des conséquences pour l'emploi, se disant peu rassurés au regard des garanties demandées par l’État français au constructeur naval italien.
Le secrétaire d’État français à l'Industrie, Christophe Sirugue, a récemment dit évaluer ce que pourrait être le montage d'actionnariat. "Les signatures pourraient être aux alentours de mi-mars et la clôture de l'ensemble du dispositif aux alentours de fin avril probablement", avait-il indiqué, sans plus de détails.
De leur côté, les syndicats se plaignent d'un manque d'information et demandent au gouvernement plus de transparence. "Ça commence à bien faire", a dit François Janvier, délégué CFE-CGC de STX France, déplorant "le temps que ça prend, le manque d'informations" malgré l'engagement du gouvernement français "à s'exprimer et nous tenir au courant". Les syndicats n'ont pas plus de nouvelles de la venue à Saint-Nazaire du PDG de Fincantieri pour les rencontrer, qui avait été annoncée pour la mi-février, ou d'une nouvelle réunion syndicats/gouvernement à Bercy.

AFP

Vendredi 17 Février 2017



Lu 334 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse