STX : participations croisées entre Fincantieri et Naval Group


L'accord conclu entre Rome et Paris au sujet des chantiers navals de STX France prévoit un possible échange de participations de 5 à 10 % entre Fincantieri et Naval Group.


© Éric Houri
© Éric Houri
La reprise de STX envisage un échange de participations de 5 à 10 % entre Fincantieri et Naval Group, précise un document publié par le ministère italien de l'Économie et des Finances. "L'opportunité et les modalités d'un échange (de participations) entre les deux entreprises entre 5 et 10 % de leur capital respectif seront analysées et des actions concrètes visant à développer des synergies seront définies et présentées aux deux gouvernements", affirme le texte de l'accord. "Cette feuille de route inclut la création d'une coentreprise équilibrée, dans laquelle des projets communs seraient progressivement développés, avec une priorité donnée aux bâtiments de surface, aux systèmes et à l'équipement", ajoute-t-il.
Cette prise de participations croisées s'inscrit dans l'alliance navale que la France et l'Italie entendent développer, comme annoncé mercredi 27 septembre par les deux dirigeants, Emmanuel Macron et Paolo Gentiloni, lors de la conclusion de l'accord dans le dossier Fincantieri-STX après des semaines de crispation.
Le groupe italien a obtenu 50 % des chantiers navals français auxquels il faut ajouter 1 % "prêté" par l'État français, qui se réserve le droit de le reprendre si Fincantieri ne respecte pas ses engagements pendant une période de douze ans. Aux côtés de Fincantieri (50 %) et de l'État français (34,34 %), Naval Group détiendra 10 % de STX France, les employés 2 % et des sous-traitants du bassin de Saint-Nazaire 3,66 %.
Au conseil d'administration siégeront quatre membres nommés par Fincantieri (dont le président et le directeur général), deux nommés par l'État français, un par Naval Groupe et un par les employés. Le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, a confirmé jeudi 28 septembre que Laurent Castaing resterait "directeur exécutif" de STX France. "Il fait du très bon travail, il est apprécié des salariés. On ne change pas une équipe qui gagne. On ne change pas une direction qui est appréciée", a-t-il souligné, en précisant que l'État garderait "un droit de veto sur la nomination d'un nouveau directeur exécutif le moment venu, car personne n'est éternel".

AFP

Lundi 2 Octobre 2017



Lu 1143 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse