Scania teste des camions autonomes en Suède


Le constructeur de poids lourds Scania a lancé un projet pilote de camion autonome en situation réelle sur les routes de Suède. Une technologie qui pourrait, à terme, permettre de compenser la pénurie de chauffeurs routiers.


© Scania
© Scania
Attentif à la route, le chauffeur de ce camion empruntant l'autoroute au sud de Stockholm a tout du camionneur conventionnel. À un détail près : celui qui est assis dans ce quarante tonnes n'a pas les mains sur le volant. Le constructeur suédois Scania n'est pas le seul à développer des véhicules autonomes, mais il est récemment devenu le premier en Europe à les faire circuler pour livrer des marchandises.

Ces dernières sont amenées "d'un point A […] à un point B, et cela de façon entièrement autonome", a déclaré Peter Hafmar, chef des solutions automatiques chez Scania. Dans ce projet pilote, le camion autonome circule entre Södertälje et Jönköping dans le sud de la Suède pour livrer des produits destinés à la restauration rapide.

De l'extérieur, le camion s'apparente à un camion conventionnel, à l'exception d'un rail sur le toit affublé de caméras et de détecteurs sur les côtés, rappelant des antennes d'insecte. À l'intérieur, si le volant et les sièges sont bien à l'endroit attendu, le panneau de conduite est parsemé de petits appareils et d'écrans dont les câbles courent vers la baie informatique cachée derrière le siège passager.

Assis sur celui-ci, l'ingénieur Göran Fjällid a les yeux rivés sur l'écran de son ordinateur portable qui reçoit les vidéos envoyées par les caméras du camion, ainsi que du texte sur ce que voit le véhicule. Un second écran montre une visualisation 3D du camion sur la route et les véhicules alentour.

Le camion conduit "mieux lui-même"

"Si les marquages routiers disparaissent un moment, on utilisera alors le système GPS et il [le camion, NDLR] restera parfaitement placé sur sa ligne", explique Göran Fjällid. Selon lui, le camion conduit "mieux lui-même que quand il est conduit manuellement".

Mais d'après l'ingénieur, il aura fallu beaucoup d'essais et d'erreurs avant d'arriver à ce résultat.
Certains ajustements auront été nécessaires, comme la manière dont le camion gère l'insertion sur l'autoroute et son comportement lorsqu'un véhicule le double.

Göran Fjällid consigne chaque réaction imprévue du camion – comme un freinage ou un ralentissement sans raison apparente – pour ensuite examiner chaque donnée. L'ensemble des détecteurs sont également calibrés quotidiennement avant chaque départ.

Selon Peter Hafmar, certaines difficultés technologiques et légales doivent encore être surmontées avant que ces camions autonomes se popularisent. "On prévoit qu'ils soient prêts d'ici la fin des années 2020, début 2030", explique-t-il. L'arrivée des camions autonomes sera-t-elle une menace pour les conducteurs de camion, l'une des professions les plus répandues au monde ?

Pour Peter Hafmar, ces véhicules sont avant tout une réponse au manque de chauffeurs partout dans le monde. Selon un rapport de l'Union internationales du transport routier (IRU) publié en juin, il manquait quelque 2,6 millions de conducteurs routiers dans le monde en 2021. Pour Peter Hafmar, il faudra encore du temps avant que l'intelligence artificielle ne soit capable de gérer tous les aspects logistiques.

Économies de carburant

Dans un premier temps, les camions autonomes seront sûrement destinés aux longs trajets, tandis que le dernier kilomètre restera l'apanage des chauffeurs, ajoute-t-il. Les véhicules autonomes ont également d'autres avantages, souligne-t-il : les ordinateurs n'ayant pas besoin de dormir ou se reposer, des trajets peuvent être planifiés à toute heure du jour ou de la nuit, lorsque la circulation est moins dense. Les camions peuvent aussi rouler plus lentement – mais plus longtemps – pour faire des économies de carburant.

D'autres entreprises sont dans la course aux camions autonomes. Des start-up comme Aurora, Waymo, Emnark Kodiak ou encore Torc (avec Daimler) effectuent des essais aux États-Unis. En Chine, Baidu avait également annoncé fin 2021 la sortie d'un camion autonome.

En Europe, le constructeur Iveco, qui collabore avec la start-up Plus (soutenue par Amazon), a récemment annoncé la fin de sa première phase de tests sur circuit et lancera des tests sur route. Côté Suède, Einride prévoit prochainement de lancer des tests sur route en Allemagne.

AFP

Mercredi 30 Novembre 2022


Lu 1371 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal