SeaFrance : le médiateur a jusqu'au 2 décembre


Le médiateur désigné par le juge des référés du TGI de Paris a jusqu'au 2 décembre pour sonder les différentes acteurs du dossier SeaFrance, dont les navires sont toujours immobilisés à Calais.


© SEAFRANCE
© SEAFRANCE
Sur le dossier SeaFrance, le médiateur a jusqu'au 2 décembre pour entendre les parties. Dans son ordonnance, le juge Maurice Richard a donné pour mission au médiateur Daniel Schlesinger "d'entendre les parties et leurs avocats, confronter leurs points de vue et rechercher avec elles une solution au conflit qui les oppose". En effet, les navires de la compagnie transmanche sont toujours immobilisés à quai sur le port de Calais.

"Sans solution à l'amiable, nouvelle ordonnance le 6 décembre"



La CFDT, porteur d'un projet de reprise par une société coopérative et participative (Scop), exige la reprise des traversées. Dans ce but, le syndicat a assigné en référé SeaFrance, ses administrateurs et la Chambre de commerce et d'industrie (CCI), qui gère le port. Si le 2 décembre, les deux parties n'avaient pas trouvé une solution à l'amiable, le juge se saisirait à nouveau du dossier et trancherait lui-même le litige dans une nouvelle ordonnance, le 6 décembre.

Jusqu’au 12 décembre pour de nouvelles offres

Le Tribunal de Commerce de Paris a prononcé le 16 novembre dernier la liquidation judiciaire de SeaFrance (880 salariés), avec maintien de l’activité jusqu’au 28 janvier 2012. Cependant, la décision de justice accorde un délai supplémentaire jusqu’au 12 décembre prochain pour présenter de nouvelles offres de reprise. Malgré cette décision, les quatre ferries de la compagnie, filiale de la SNCF et dernière société française à assurer la liaison maritime Calais-Douvres, sont toujours à quai, sur décision des administrateurs judiciaires, qui invoquent des risques pour la sécurité.
De son côté, le ministre des Transports, Thierry Mariani, a dit vendredi qu'il n'était "pas persuadé" de l'aboutissement du projet de reprise par une société coopérative, la Scop, pour permettre la survie de la compagnie maritime. "Je ne suis pas persuadé que ce projet peut déboucher, mais je suis persuadé qu'on doit tout essayer pour voir si cette piste est crédible", a affirmé Thierry Mariani. Le ministre recevait les différents acteurs du dossier SeaFrance vendredi après-midi lors d'une table ronde au ministère des Transports pour parler de l'avenir de la compagnie. "Il faut explorer toutes les pistes pour sauver l'emploi", a encore déclaré M. Mariani, mais a reconnu les incertitudes autour du projet de la Scop. "Ce n'est pas certain parce qu'il y a des problèmes de financement", a-t-il précisé. Lors d'une précédente rencontre le 19 novembre, le ministre avait salué l'offre de "participation de la région" Nord-Pas-de-Calais au projet de Scop, mais estimé que les partenaires actuels, la SNCF dont SeaFrance est une filiale, devaient aussi participer.

.

Vendredi 25 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy