Seadrill perçoit une amélioration graduelle


Le groupe de forages pétroliers en mer Seadrill a annoncé une contraction de ses pertes trimestrielles et dit entrevoir une amélioration graduelle de son marché.


Seadrill a tranché de 23 % dans ses effectifs © Seadrill
Seadrill a tranché de 23 % dans ses effectifs © Seadrill
Lesté par les exceptionnels au troisième trimestre, Seadrill a annoncé mardi 22 novembre une amélioration graduelle. Sa perte nette est tombée à 657 millions de dollars contre 1,83 milliard un an plus tôt. Comme l'an dernier, les comptes trimestriels ont pâti de dépréciations d'actifs, totalisant 882 millions de dollars contre 1,27 milliard en 2015.
"Le marché des forages en mer continue d'être difficile. Cependant, nous voyons une amélioration dans le nombre d'appels d'offres", a commenté son directeur général de Seadrill, Per Wullf. "L'essentiel de cette activité nouvelle consiste en des contrats de court terme à marge nulle ou quasi nulle et 2017 devrait rester difficile. Cependant, nous nous attendons à ce que le marché s'améliore graduellement alors que les coûts ont été remis à plat sur toute la chaîne et que davantage de forages seront nécessaires pour éviter une chute accélérée de la production" d'hydrocarbures, a-t-il dit.
Les investisseurs ont salué ces annonces et des résultats meilleurs qu'attendu. Dans les premiers échanges, l'action gagnait 3,32 % à la Bourse d'Oslo. Comme ses concurrents, le groupe contrôlé par le milliardaire chypriote d'origine norvégienne John Fredriksen souffre de la réduction des dépenses des compagnies pétrolières due à la faiblesse du cours du baril. Pour faire face à ce trou d'air, il a engagé des programmes d'économies, tranché de 23 % dans ses effectifs depuis le début de l'année et négocié le report de livraison de nouvelles plateformes.

3 milliards de commandes

À 441 millions de dollars contre 546 millions il y a un an (- 19 %), son résultat brut d'exploitation (Ebitda) a reculé moins vite que son chiffre d'affaires, tombé de 985 à 743 millions de dollars (- 25 %) : cela signifie que Seadrill a réussi à améliorer sa marge d'exploitation, à 59 contre 55 %. Au quatrième trimestre, le groupe dit s'attendre à un Ebitda moins élevé, à environ 340 millions de dollars. Son carnet de commandes approche les 3 milliards de dollars.

AFP

Mardi 22 Novembre 2016



Lu 335 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 14:53 L’Union des ports de France fête ses 100 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse