Sécuriser le fret


Le vocable aérien distingue à juste titre les notions de sûreté et de sécurité. La sécurité consiste à prévenir les éventuels incidents techniques à bord d’un avion tandis que la sûreté repose sur la prévention d’éventuels actes illicites ou terroristes. À ce titre, elle vise principalement à empêcher l’introduction d’éventuels engins explosifs à bord d’avions civils (dans un bagage de soute, de cabine ou via le fret transporté dans les soutes, etc.) ou encore l’emport à bord d’armes ou de tous objets qui pourraient être utilisés à des fins de piraterie aérienne. Le fret aérien n’échappe évidemment pas aux préoccupations de sûreté, d’autant que la proportion du fret général qui voyage en soutes d’avions passagers ne cesse d’augmenter.


Depuis 2001, les contrôles dans les aéroports ont été considérablement renforcés et les investissements en la matière ont plus que doublé. La tentative d’attentat déjouée à Londres en août 2006 a confirmé une fois de plus la vulnérabilité du transport aérien face à tous types de menaces et amené les institutions à franchir un cap supplémentaire en limitant l’emport de liquides à bord des avions. Puis, à la suite d’un attentat raté contre un avion de la Northwest Airlines reliant Amsterdam à Detroit en décembre 2009, une liste de mesures supplémentaires a été édictée par de nombreux pays. Le socle réglementaire repose sur l’ordonnance du 28 juillet 2005, base juridique aux mesures de sûreté à mettre en œuvre par les différents opérateurs sous le contrôle des agents de l’État. Par ailleurs, la loi de lutte contre le terrorisme de janvier 2006 a renforcé les obligations de vidéosurveillance et d’informations sur les passagers.

La France a été un des premiers pays en Europe (dès 1998) à appliquer des mesures de sûreté pour le fret aérien. Le texte de référence est le règlement 300/2008 du Parlement européen et du Conseil du 11 mars 2008 relatif à l’instauration de règles communes dans le domaine de la sûreté de l’aviation civile et abrogeant le règlement (CE) 2320/2002. Il définit les mesures cadres de la sûreté que les États membres sont tenus de mettre en œuvre. Ce règlement a été ensuite complété en avril 2010 par d’autres textes. La norme stipule que l’obligation de sécuriser le fret revient à la compagnie aérienne, un agent, un transitaire ou tout autre entité qui assure les contrôles de sûreté en ce qui concerne le fret ou le courrier. Cette charge peut être déléguée à un agent de fret
disposant d’un agrément d’agent habilité. Cette mission d’intérêt public est donc assurée par des opérateurs privés. En termes de responsabilité, l’article L.6343-1 du Code des transports instauré par l’ordonnance 2010-1307 du 28 octobre 2010 relative à la partie législative des articles du Code de l’aviation civile abrogés et remplacés par le Code des transports précise qu’en vue d’assurer préventivement la sûreté des vols, le transporteur aérien met en œuvre les mesures de sûreté sur le fret et les colis postaux préalablement à leur embarquement dans les aéronefs. Le transporteur aérien :
- soit effectue les visites de sûreté (l’article L. 6342-2) du fret et des colis postaux qui lui sont remis ;
- soit s’assure que ce fret ou ces colis postaux lui sont remis par un agent habilité.
Le fret ou les colis postaux, qui ne peuvent faire l’objet de contrôle après leur conditionnement en raison de leurs caractéristiques, sont remis à l’agent habilité exclusivement par un chargeur connu.
Peut être agréé en qualité d’agent habilité par l’autorité administrative une entreprise ou un organisme qui intervient dans l’organisation du transport de fret ou de colis postaux et qui met en place des contrôles et des procédures appropriées.
Peut être agréé en qualité de chargeur connu par l’autorité administrative une entreprise ou un organisme qui met en œuvre directement ou sous son contrôle des mesures appropriées pendant le conditionnement du fret et des colis postaux expédiés à sa demande et qui préserve l’intégrité de ces marchandises jusqu’à leur remise à un agent habilité.
Dans la plupart des cas, la sécurisation du fret est assurée par le passage des colis dans des appareils radioscopiques de contrôle, par la technique du free running ou la technique de l’odorologie. Toutefois, toutes les marchandises ne peuvent pas toujours faire l’objet de vérifications physiques après leur conditionnement. Il s’agit par exemple de colis « hors format » par rapport aux dimensions des tunnels des appareils d’imagerie radioscopique, en raison de la nature des marchandises.



         < Fiche précédente     l     Sommaire général     l     Sommaire de section     l     Fiche suivante > 


Tags : agent, agent de fret, appareil de contrôle, appareil radioscopique de contrôle, armes, article l. 6342-2, article l.6343-1 du code des transports, attentat, attentats du 11 septembre 2001, attentats du world trade center, avion, avion civil, avion de transport de passagers, avion passagers, aéroport, bagage, bagage de cabine, bagage de soute, chargeur, code de l’aviation civile, code des transports, compagnie aérienne, conditionnement, conditionnement de colis postaux, conditionnement du fret, contrôle, contrôle de sûreté, courrier, engin explosif, free running, fret, fret aérien, fret aérien pratique, hors format, incident, loi de lutte contre le terrorisme, lutte contre le terrorisme, marchandise, menace, mesure de sécurité, mesure de sûreté, mesure de sûreté du fret aérien, nature de la marchandise, northwest airlines, odorologie, opérateur, opérateur privé, ordonnance 2010-1307 du 28 octobre 2010, passager, piraterie aérienne, procédure, prévention d'actes illicites ou terroristes, responsabilité, règle de sécurité, règle de sûreté aérienne, règlement 300/2008 du parlement européen et du conseil, règlement ce 2320/2002, soute, soute passagers, sécurisation du fret, sécurité, sûreté, sûreté aérienne, sûreté de l'aviation civile, sûreté des colis postaux, sûreté du fret, sûreté du fret aérien, sûreté-sécurité, technique de l'odorologie, technique du free running, terrorisme, transitaire, transport aérien, transport de colis postaux, transport de fret, transporteur aérien, vidéosurveillance, visite de sûreté, world trade center





     

1. LE FRET AÉRIEN, UN SECTEUR-CLÉ DE L’ÉCONOMIE MONDIALE | 2. LA CHAÎNE DES ACTEURS DU FRET AÉRIEN | 3. LES TRANSPORTEURS AÉRIENS : DES STRATÈGES INTERNATIONAUX | 4. CODAGE ET DÉCODAGE DES COMPAGNIES AÉRIENNES | 5. QUELS APPAREILS POUR LE TRANSPORT AÉRIEN DE FRET ? | 6. LE CONDITIONNEMENT ET LA MANUTENTION DU FRET AÉRIEN : DES ÉTAPES DÉCISIVES | 7. LES AÉROPORTS DE FRET : UNE ORGANISATION MONDIALE EN HUBS | 8. CODAGE ET DECODAGE INTERNATIONAL DES AÉROPORTS | 9. LES DISPOSITIONS DES CONVENTIONS INTERNATIONALES RELATIVES AU FRET AÉRIEN | 10. LES DOCUMENTS DE TRANSPORT AÉRIEN : DU PASSEPORT À LA FACTURE | 11. LA TARIFICATION DANS LE TRANSPORT AÉRIEN | 12. LES INCOTERMS® 2010 DÉFINISSENT DES RESPONSABILITÉS | 13. LES MATIÈRES DANGEREUSES, DENRÉE RARE DANS L'AÉRIEN | 14. LES ÉTIQUETTES DE RISQUE | 15. LA SÛRETÉ AÉRIENNE S'ORGANISE EN AMONT | 16. LA SECURITÉ AÉRIENNE MONDIALE EN CHANTIER | 17. LES RÈGLES DE L'ASSURANCE AVIATION





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy