Sécurité routière : pas moins de morts sur les routes



© Gouvernement
© Gouvernement
Ils ne parviennent pas à réduire le nombre de victimes sur les routes mais ils renflouent toujours plus les caisses de l'État, les radars ont rapporté plus de 920 millions d'euros en 2016, soit 131 millions de plus qu'en 2015, relève un rapport de la Cour des comptes. "Le montant global des amendes perçues par l’État au titre de la circulation et du stationnement routiers s’est élevé à 1.817,9 millions d'euros au lieu de 1.607,7 millions d'euros en 2015", soit une augmentation de 11,6 %, indique cette note d'analyse rédigée en 2016, révélée par "Le Parisien". Parmi les recettes des amendes, 920 millions proviennent directement des radars de vitesse et de ceux qui contrôlent les feux rouges et les passages à niveaux. Or, rappelle la Cour des comptes, "en 2016, les résultats de la mortalité routière ont été confirmés à la hausse pour la troisième année consécutive avec près de 3.500 tués sur les routes françaises en métropole". En 2016, 3.469 personnes ont été tuées sur les routes de France métropolitaine (8 tués de plus qu'en 2015, soit + 0,2 %), après les hausses enregistrées en 2015 (3.461 morts, + 77 tués, + 2,3 %) et 2014 (3.384 morts, + 116 tués, + 3,5 %).  Si cette augmentation des recettes est "positive pour le budget de l’État" et témoigne "d’une meilleure efficacité" des radars, elle doit être "analysée (...) au regard de l’objectif gouvernemental de diminution de la vitesse sur les routes, première cause d’accidents mortels", souligne-t-elle encore. "On ne sanctionne que des petits excès de vitesse, on a trouvé la recette miracle pour faire du jackpot", commente Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes.

AFP

Lundi 12 Juin 2017



Lu 295 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy