Senalia entame un troisième cycle


Né en 1958, le groupe coopératif Senalia, leader européen de la logistique des céréales et principal chargeur des terminaux amont du Grand Port maritime de Rouen (GPMR) entame, selon son président Thierry Dupont, un troisième cycle après celui réussi des partenariats avec des entreprises agro-industrielles commencé en 1992.


Les nouveaux portiques de chargement de Senalia à Grand-Couronne © Senalia
Les nouveaux portiques de chargement de Senalia à Grand-Couronne © Senalia
Lors de son assemblée générale annuelle qui se tenait au Palais Brongniart (Paris) le 11 janvier, les dirigeants de Senalia ont annoncé avoir traité l’an dernier près de 6 millions de tonnes de produits (+ 22 %). Pour la seconde année consécutive, l’agroalimentaire (cacao, sucre, huiles, protéines, etc.) a dépassé avec 3,2 millions de tonnes (+ 7 %) les exportations de céréales qui, certes, ont progressé de 49 % mais après une récolte 2017 catastrophique. Le chiffre d’affaires du groupe coopératif s’est élevé à 30,8 millions d’euros, en hausse de 20 % tirant le résultat net.
Selon Gilles Kindelberger, directeur général de Senalia, la campagne en cours devrait s’achever l’été prochain au minimum à 4 millions de tonnes. "Nous avons connu un début de campagne prometteur en juillet-août avec 900.000 tonnes sorties. Puis un net ralentissement pour finir l’année 2018 à 1,8 million de tonnes. Nous espérons une réaccélération au cours du premier semestre de cette année", a-t-il commenté.
À ses yeux, les raisons du tassement des exportations fin 2018 sont les mêmes que l’an dernier : "les stockeurs retiennent la marchandise dans les silos et jouent sur les cours mondiaux au risque de perdre plusieurs euros la tonne comme l’an dernier. Le message qu’une logistique portuaire doit être davantage fluide ne passe pas".

Trois événements forts

Pour Thierry Dupont, président de Senalia, l’année 2018 a été marquée par trois événements forts. D’abord la modernisation du terminal de Grand-Couronne avec pour point d’orgue l’arrivée de trois nouveaux portiques de chargement mi-décembre. Ils seront opérationnels fin janvier. L’investissement s’est monté à 11,5 millions d’euros pour Senalia et 9 millions pour le GPMR.
Ensuite, Thierry Dupont estime que le rapprochement des outils portuaires coopératifs, qu’il préconise depuis plusieurs années, est en marche avec le rapprochement signé en juin entre Senalia et la SCAEL (société coopérative agricole d’Eure-et-Loir). Senalia gère désormais les silons Lecureur du Val-de-la-Haye soit une augmentation d’activité prévue de l’ordre de 20 %.

"Le message qu’une logistique portuaire doit être davantage fluide ne passe pas"


Troisième fait marquant, selon Thierry Dupont : l’extension de l’activité de commissionnaire de transport après le rachat en octobre 2018 de 50 % des parts de Magestiv qui gère plus d’un million de tonnes de marchandises, principalement en trains. "L’objectif est de doubler l’activité de Magestiv et de l’étendre aux transports par péniche", a indiqué Gilles Kindelberger.
Le président et son directeur auraient pu ajouter la confirmation des importations de blé dur venus en train du centre de la France et réexpédiées par le fleuve pour alimenter les sites franciliens du groupe Panzani via Gennevilliers. Enfin dans le secteur des partenariats avec l’agro-industrie, il est à noter que les sorties de sucre via le terminal Robust pour le compte du groupe Saint-Louis confirment leur montée en puissance avec 180.000 tonnes exportées l’an dernier.

Vincent Rogé

Mardi 15 Janvier 2019



Lu 755 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Septembre 2019 - 14:31 Grimaldi prend livraison du "Grande Mirafiori"


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy