Sernam : un retour dans le giron de la SNCF ?


Le transporteur Sernam, en proie à d'importantes difficultés financières, a été placé en redressement judiciaire, ce qui ouvre la voie à un possible retour dans le giron de la SNCF, dont une filiale est sur les rangs pour une éventuelle reprise.


© SERNAM
© SERNAM
Sernam a été placé mardi 31 janvier en redressement judiciaire. "Cette procédure, déclenchée à la demande de Sernam, va permettre à l'entreprise de poursuivre son activité dans un cadre juridique sécurisé", a déclaré la direction du groupe de messagerie. "Sernam continuera donc chaque jour à prendre en charge, trier, transporter et livrer les envois de ses clients en France et en Europe, dans les conditions habituelles de sécurité, de délai et de suivi", a-t-elle ajouté.
Quatre ministres, François Baroin (Économie), Xavier Bertrand (Travail), Éric Besson (Industrie) et Thierry Mariani (Transports) ont dit suivre "avec la plus grande attention" le dossier. "L’État se mobilise pour faciliter une solution de reprise de l'entreprise et constate déjà les marques d'intérêt de deux investisseurs très sérieux souhaitant reprendre les activités du groupe", indiquent-ils en précisant que "l'objectif est de préserver un maximum des 1.600 emplois".
Le tribunal de Commerce de Nanterre a décidé d'une période d'observation de six mois et fixé une nouvelle audience au 27 mars. Il a désigné un administrateur et un mandataire chargés d'examiner le bilan de l'entreprise et de rechercher une solution pour assurer sa survie. Spécialiste de la messagerie et du transport express, Sernam connaît d'importantes difficultés financières depuis plusieurs années. Le groupe, ancienne filiale de la SNCF privatisée en 2005, a enregistré une perte de 15 millions d'euros en 2010 pour un chiffre d'affaires de près de 300 millions d'euros. L'exercice précédent avait aussi été déficitaire.

"L'objectif est de préserver un maximum d'emplois"



Le fonds d'investissement Butler Capital Partners (BCP) est, depuis 2006, l'actionnaire majoritaire de Sernam dont il détient 52 % du capital. Deux noms de possibles repreneurs circulent à ce jour : le groupe Caravelle, spécialisé dans la reprise d’entreprises en difficulté, et Geodis, branche de la SNCF spécialisée dans le transport et la logistique. La solution Geodis signifierait un retour de Sernam dans le giron de la SNCF qui l'avait créé en 1970 pour gérer le transport des colis et des bagages. Geodis a d'ailleurs les faveurs des représentants du personnel.

«La concentration est inévitable»

Geodis a manifesté dès lundi 30 janvier son intérêt. "Nous allons nous inscrire dans la perspective du redressement judiciaire et faire des propositions", a annoncé son directeur général, Pierre Blayau au quotidien «Les Échos». Dans une interview à "L'Officiel des transporteurs", en mars, M. Blayau, évoquant le phénomène de concentration qui touche le secteur, avait pourtant déclaré qu'"en aucune manière" Geodis ne rachèterait Sernam. "Dans un marché très concurrentiel, aux marges très réduites, la concentration est inévitable", a déclaré une source proche du dossier. "Il semble toutefois que l'intérêt de Geodis pour Sernam réponde plutôt à un souhait du gouvernement qui, dans une période stratégique, tient à sauvegarder des emplois non délocalisables", analyse la même source.

Franck Iovene

Mercredi 1 Février 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy