Shippeo : la traçabilité devient incontournable dans les appels d’offres


Les outils de tracking évoluent. Les attentes des chargeurs et des transporteurs ciblent aujourd’hui des solutions collaboratives et temps réel, capables d’agréger les données en provenance de différentes sources, d’automatiser les procédures et d’assurer l’objectivité et la fiabilité des informations.


Lucien Besse, directeur et cofondateur de Shippeo © Shippeo
Lucien Besse, directeur et cofondateur de Shippeo © Shippeo
À paraître d’ici quelques semaines, le livre blanc sur le tracking des flux de transport réalisé par Shippeo fait intervenir une cinquantaine de distributeurs et industriels à parité. Point commun de ces derniers, 100 % sous-traitent tout ou partie de leur transport de lots complets et partiels. En présence de quelques-uns tels que Nestlé, Carrefour, JDE Coffee et Henkel, ses conclusions ont été présentées le 27 septembre à Paris. "Visibilité, mesure et amélioration de la performance transport" mais aussi "gestion proactive des litiges en identifiant les responsabilités", pour "gagner en productivité" et "sécuriser la disponibilité produits en linéaire", sont les principaux enjeux relevés. "Le tracking est amené à prendre une part importante dans les appels d’offres puisque 88 % envisagent de l’intégrer à horizon trois ans", indique Lucien Besse, directeur général et cofondateur de Shippeo.

Un casse-tête pour les transporteurs

Sur la base de ce premier sondage, la start-up, créée en 2014 et déclarant déjà une quarantaine de clients dans la distribution, l’industrie et l’organisation de transport, a interrogé les transporteurs pour identifier leurs difficultés dans la mise en œuvre de solutions de tracking. "La multiplication des portails clients propriétaires" peu ou pas connectés et "la complexité de mise à disposition des informations temps réel" arrivent en tête, suivis par "la difficulté de mettre en valeur sa propre qualité de service". Côté bénéfices, ils en attendent aussi un moyen de "justifier les temps d’attente et le respect des créneaux de livraison" et une "gestion documentaire moins lourde et moins coûteuse".

"Moins de 20 % des chargeurs sont par exemple équipés de TMS contre 80 % pour les transporteurs"


Selon le sondage, 50 % des échanges entre transporteurs routiers et chargeurs se font encore de façon manuelle. Ce constat est dû notamment à la maturité inégale des acteurs en matière de solutions informatiques et à la diversité des équipements de traçabilité. "Moins de 20 % des chargeurs sont par exemple équipés de TMS contre 80 % pour les transporteurs. Seuls 8 % de leurs échanges se font par EDI".
 
Bénéfices chiffrés

Chargeurs, transporteurs routiers et organisateurs de transport se rejoignent sur les attentes d’une solution de tracking. Collaborative et temps réel, elle doit être capable d’agréger les données en provenance de différentes sources, d’automatiser les procédures et d’assurer l’objectivité et la fiabilité des informations. Au final, elle doit permettre de passer d’une gestion réactive à une gestion prédictive. Le dernier volet du livre blanc à paraître se consacre aux bénéfices attendus d’un tracking performant. Les temps gagnés par les équipes transport sont estimés entre 14 et 16 % et la productivité en entrepôts s’amélioreraient de 10 à 30 %. Les problèmes de livraison et litiges liés au transport diminueraient jusqu’à 25 %.

Érick Demangeon

Mercredi 4 Octobre 2017



Lu 939 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy