Suspense au Palais du Luxembourg pour l'écotaxe


Alors que le Sénat s'apprête à débattre lundi 11 février sur le texte initial du gouvernement portant l'écotaxe poids lourd, le dernier rapport du cabinet Bp2r reflète l'inquiétude de la profession. Ses auteurs estiment en effet qu'elle représente "un facteur de risque pour la compétitivité des entreprises".


© GPMM
© GPMM
Huit mois avant la mise en application probable de l’écotaxe, le cabinet Bp2r constate que le maillon transport des entreprises devient un enjeu critique. Ce dernier estime que les modifications profondes du cadre du transport, écotaxe en tête (mais aussi le 44 tonnes, l’affichage carbone, le cabotage, l’accès aux grandes villes, etc.) provoquent en retour une "mutation très forte du volet transport dans les entreprises".
Sur ce projet très contesté, Bp2r estime que "ce chantier est en train de modifier en profondeur le rapport des entreprises à leur activité transport". Avec l’arrivée prochaine de cette taxe, le transport devient, aux yeux des consultants spécialistes du transport routier "un facteur de risque pour la compétitivité des entreprises". Et d'expliquer dans sa dernière analyse qu' "un front d’inquiétude se lève, des revalorisations tarifaires annuelles sont gelées et les simulations de coûts se multiplient, alors même que le cadrage de la future loi n’est pas encore fixé".
Alors que le gouvernement réfléchit sur un report de l’écotaxe, Bp2r dit mener campagne "pour une anticipation forte de cette mesure et éviter sa mise en place purement comptable ou de dernière minute. Le transport devient par nécessité un élément décisif de la compétitivité des entreprises, et l’écotaxe en est le révélateur. Une mise en place purement comptable de (cette loi) pourrait coûter plusieurs points de compétitivité".

BP2R prône trois préalables fondamentaux

Les experts souhaitent que trois règles fondamentales accompagnent la mise en place du projet de loi : le retour à l'esprit initial de l'écotaxe, l'engagement rapide d'un dialogue entre donneurs d’ordres et transporteurs et enfin la consolidation des nouveaux schémas.
Selon Bp2r, il est indispensable de "remettre à plat les schémas de transport existants et d’identifier tous les leviers d’optimisation" afin de revenir à l'esprit initial du projet de loi. Les consultants jugent en outre que le texte ne doit pas être un enjeu de pouvoir mais doit "permettre une nouvelle culture de la transparence avec un travail collaboratif entre transporteur et chargeur". Enfin, ils soulignent que l’analyse détaillée et régulière des flux de transport permet le calcul du juste coût de l’écotaxe et la recherche de nouveaux leviers d’optimisation.

"Remettre à plat les schémas de transport existants"


Pour Alain Borri, directeur général de Bp2r, "le report probable de l’écotaxe prouve que le sujet, très sensible, est au cœur même du transport. Le projet remet à plat des dizaines d’années de pratiques et d’habitudes et provoque la plus grande mutation que le secteur ait vécue depuis dix ans. Il nous est apparu crucial de mener campagne auprès des entreprises pour leur faire passer un message fort : replacez l’écotaxe au cœur des schémas de  transport, n’ayez pas peur de remettre à plat votre maillon transport pour mieux le valoriser et mieux jouer la relation chargeur-transporteur".
Reste à savoir aujourd'hui ce qu'il sortira du Palais du Luxembourg à l'issue de la séance du 11 février sur ce projet de loi.

V.J.C.

Jeudi 7 Février 2013





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy