TLF Overseas exhorte les transitaires marseillais à utiliser davantage l'e-freight


Mieux utiliser les outils de dématérialisation de la LTA reste la solution pour améliorer la fluidité des échanges aériens. Tel est le conseil prodigué par TLF Overseas aux membres du Syndicat des transitaires de Marseille-Fos (STM).


TLF Overseas et le STM ont organisé à l'aéroport Marseille-Provence une première réunion sur le transport aérien © Vincent Calabrèse
TLF Overseas et le STM ont organisé à l'aéroport Marseille-Provence une première réunion sur le transport aérien © Vincent Calabrèse
Dans les aéroports de province, où le volume du fret camionné reste encore beaucoup plus important que le fret avionné, la rapidité de livraison de la marchandise reste le problème majeur pour les transitaires. À l'heure du sans papier, des solutions de dématérialisation s'adaptant au e-fret permettent d'améliorer les délais de livraison de la marchandise.
Pour les commissionnaires de transport multimodaux utilisant les aéroports de province, l'e-freight est à la portée de la profession. Mais cet outil ne semble pas remplir toutes leurs exigences des transitaires. Tel est le message qu'on aura entendu lors de la rencontre aérienne qui s'est déroulée mardi 17 septembre à l'aéroport Marseille-Provence, à l'initiative du Syndicat des transitaires de Marseille-Fos (STM) et de TLF Overseas.

CIN, un outil de la dématérialisation de la LTA

Pour Herbert de Saint-Simon, président de TLF Overseas, "si l'activité aérienne est centralisée en France à Roissy, le fret vient des aéroports de province". Selon lui, "CIN est un bel outil et l'entreprise informatique marseillaise MGI se montre particulièrement ouverte".

"Améliorer les délais de livraison "

En France, la plateforme collaborative Cargo Information Network (CIN) – qui regroupe tous les aéroports de l'Hexagone, les transporteurs aériens, mais aussi routiers, les agents de handling et l'administration des douanes – est un outil de transmission des données contribuant à réduire les formalités papier. Son directeur général, Jean-François Bouilhaguet, a indiqué que CIN France dialogue avec MGI et Soget.

Les mêmes problèmes que Paris

Il a ajouté en outre que cet outil pourra permettre à terme d'élaborer les statistiques du fret aéroportuaire français. Il sera en mesure de répertorier pour chaque aéroport le volume du fret camionné et le tonnage avionné, a-t-il expliqué.
À entendre Philippe Souloumiac, un des deux vice-présidents de la Commission aérienne de TLF Overseas, à Roissy, le problème de la rapidité des flux est identique en province, bien que l'aéroport international parisien traite l'essentiel du fret aérien français. "Si on n'est pas aussi rapide à Roissy, le risque est de perdre du fret au profit d'autres aéroports européens", estime-t-il.
Michel Douton, vice-président de la commission aérienne de TLF Overseas, prône "la réduction du temps moyen de livraison de la marchandise en France". Et de préciser : "mais pas sur une durée moyenne d'un mois". Pour contribuer à raccourcir ce temps de livraison, il estime que "les sociétés de handling doivent adopter d'autres horaires". Selon lui, il existe encore "des goulets d'étranglement". Il indique que les handlers ont été invités à travailler sur ce sujet.
 

L'aéroport Marseille-Provence ouvre une nouvelle ligne directe sur le Sénégal

Jean-Marc Boutigny, le responsable fret de l'aéroport Marseille-Provence, a annoncé l'ouverture le 9 décembre prochain par Air Sénégal d'une liaison avec Dakar au rythme de quatre vols hebdomadaires. Selon lui, "Dakar servira de hub sur l'Afrique de l'Ouest".
Une nouvelle ligne qui viendra compléter celle d'Ethiopian Airlines, qui dessert Addis Abeba, trois fois par semaine et celle d'Aeroflot Russian Airlines sur Moscou, les autres nouvelles lignes que compte l'aéroport marseillais. Il a ajouté que des vols réguliers desservent la Provence l'été avec Air Canada et le GSA Air Transit.
À fin août, la plateforme phocéenne a comptabilisé un volume de fret total de 39.700 tonnes, en hausse de 8 % par rapport à 2018, dont 35.400 tonnes de fret express (+ 9 %) et 4.300 tonnes de fret traditionnel (+ 5 %).
Le tonnage annuel s'est élevé à 6.200 tonnes en 2018, il a été porté par la desserte d'Hassi Messaoud , Ajaccio, Bastia, La Réunion, Istanbul, Alger et Casablanca.
Jean-Marc Boutigny rappelle que le fret traditionnel avionné sur la plateforme provençale est assuré par Air Algérie (1.905 t), Air Corsica (1.850 t), Air Austral (560 t), Turkish Airlines (480 t), Royal Air Maroc (260 t), Lufthansa (180 t) et Air France (170 t) et Tunisair (130 t).
En réponse à des transitaires qui s'interrogeaient sur l'utilisation du fret camionné par les opérateurs, le responsable fret de l'aéroport Marseille Provence, a affirmé qu'il faut 20 tonnes de fret par semaine pour qu'une compagnie crée un service aérien.

Vincent Calabrèse

Jeudi 19 Septembre 2019



Lu 1109 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide























Petites annonces



Les partenaires de l'Antenne



 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy