TLF : faire revenir les trafics dans les ports français


Aux côtés des communautés portuaires, l’une des priorités affichées par TLF en 2012 est la confiance renouvelée des chargeurs vis-à-vis des ports français. Via la TVA sociale ou d’autres dispositifs, la fédération plaide en outre pour la réduction du coût du travail dans les métiers du transport et de la logistique de manière à renforcer la compétitivité des entreprises et du «made in France».


Patrick Bouchez, président délégué général de TLF © TLF
Patrick Bouchez, président délégué général de TLF © TLF
En dépit de résultats positifs constatés depuis juin en termes de fluidité et de productivité, «le retour des trafics dans les ports français, et notamment au Havre et à Marseille, se fera progressivement», estime Patrick Bouchez, président délégué général de TLF. En première ligne, les commissionnaires et transitaires membres de la fédération rejoignent le constat dressé à Paris fin 2011 par les deux premiers ports français sur le transfert des flux vers d’autres places concurrentes. «Il faut reconquérir la confiance des chargeurs et des armements tandis que la réforme et le retour des trafics doivent permettre d’améliorer la compétitivité des ports français qui souffrent aujourd’hui de surcapacités». Avec l’application de la réforme en Outre-Mer sur un périmètre plus limité qu’en métropole, ce travail de fond constitue le défi du Conseil de métier Overseas qui couvre également l’aérien et la douane.

Dossiers terrestres

En ordre de bataille après une année de réorganisation, TLF complétera ses équipes d’ici une dizaine de jours. Ex-directeur des ressources humaines de la division logistique du groupe Bolloré puis de CMA CGM, Jean-Benoît Sangnier remplacera ainsi Philippe Choutet au poste de directeur délégué aux affaires sociales, juridiques et fiscales. Très rapidement, il devrait intervenir sur plusieurs dossiers dans les transports terrestres aux côtés de Jean Schmitt, président de ce Conseil de métier. «Avec des applications complexes dans le groupage et la messagerie», note ce dernier, la préparation des guides méthodologiques pour la mise en œuvre de l’information CO2 d’ici 2013, et les modalités de répercussion de la taxe poids lourd sont deux chantiers immédiats avec la transposition en droit français du paquet routier et l’éventuelle TVA sociale. Laquelle «doit contribuer à réduire le coût du travail dans nos entreprises», reprend Patrick Bouchez. Sans mesures visant à abaisser ce coût et sans harmonisation sociale, fiscale et technique en Europe, TLF s’oppose ainsi à toutes nouvelles phases de libéralisation du cabotage routier.

"La TVA sociale doit contribuer à réduire le coût du travail dans nos entreprises"

Présidé par Philippe Boucheteil, le Conseil de métier Multimodal a également un programme chargé. Celui-ci comprend le développement de modules de formation consacrés au ferroviaire et à la voie d’eau, et la création de contrats types dans les deux modes. La mise en œuvre de chaînes logistiques intégrées depuis les ports maritimes en fluvial, et des décisions des Assises du ferroviaire, en matière de gouvernance en particulier, le complètent. «TLF n’a pas d’opinion sur la forme que prendra la future gouvernance du système ferroviaire français. Elle souhaite en revanche qu’elle aboutisse sur une organisation fiable et étanche de sorte que le paiement des péages à Réseau ferré de France soit bien réinvesti dans le réseau», demande Philippe Boucheteil.

Érick Demangeon

Lundi 16 Janvier 2012


Tags : routier, tlf



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers






Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy