Tanger Med progresse et s'apprête à basculer


Le port de Tanger Med a encore battu son record de trafic en 2018, avant prendre une nouvelle dimension cette année avec la mise en service des terminaux à conteneurs de Tanger Med 2 et l'ouverture de l'usine Peugeot de Kenitra.


Les quais tangérois devraient constater une nette hausse des trafics de conteneurs et de véhicules en 2019 © Franck André
Les quais tangérois devraient constater une nette hausse des trafics de conteneurs et de véhicules en 2019 © Franck André
L'année 2018 s'est encore soldée par une hausse du trafic de Tanger Med. Le tonnage global du principal port de marché marocain a crû de 2 %, avec un total de 52,24 millions de tonnes.
Sa première composante, le fret conteneurisé, a encore connu une croissance de 5 %, après celle de 12 % en 2017.

Des terminaux au-delà de leur capacité

Le volume a atteint l'an dernier 3,472 millions d'EVP, selon Tanger Med Special Agency (TMSA), la société publique en charge de l'exploitation du port. Il continue d'augmenter alors que les deux terminaux tangérois, d'une capacité nominale cumulée de 2,6 à 3 millions de boîtes, sont arrivés à saturation en 2014. Selon la direction de l'établissement, cet excédent de "plus de 15,7 % par rapport à la capacité nominale du port Tanger Med 1" a pu être manutentionné "grâce à la performance et à la productivité des terminaux à conteneurs, de la capitainerie et du pilotage pour la gestion des opérations portuaires".
C'est cette année que doit être ouverte la phase suivante du projet, Tanger Med 2. Les deux terminaux TC3 et TC4 doivent tripler la capacité du port, à près de 9 millions d'EVP.

"Tanger Med 2 doit tripler la capacité du port, à près de 9 millions d'EVP"


Le premier a été concédé pour trente ans à Marsa Maroc et le second à APM Terminals, déjà concessionnaire du TC1 avec le marocain Akwa.
Le trafic roulier "TIR" (Transport international routier) a progressé encore plus nettement, de 14 %, comparé à 2017. Le nombre de remorques ayant traversé le détroit de Gibraltar à destination et en provenance de l'Europe a atteint 326.773 unités l'année dernière, "porté particulièrement par les exports des produits industriels et agroalimentaires".
Son corollaire, le trafic passager, a évolué de 1 %, dans la continuité de 2017, à 2,8 millions de passagers.

Vers les 500.000 véhicules en 2019

Autre trafic phare, celui des automobiles, alimenté en grande majorité par l'usine Renault de Tanger, a progressé de 11 %, avec 479.321 véhicules. Le port précise que 383.715 unités ont été manutentionnées sur le terminal dédié au constructeur français, dont 351.191 (91,5 %) destinées à l’export provenant des usines Renault de Tanger Med et de Casablanca. Sur le terminal "common user", 88.451 véhicules ont été transbordés.
En 2019, le lancement de l'usine Peugeot de Kenitra viendra gonfler encore les chiffres de Tanger Med. Elle doit produire quelque 100.000 unités la première année et 200.000 en 2020.
Le volume de vracs liquides a reculé de 21 %, totalisant 5,92 millions de tonnes d’hydrocarbures. Une variation que le port explique par la baisse du fuel, en particulier. Bien plus modeste, le trafic de vracs secs a reculé de 18 % (254.190 tonnes), une chute principalement due à la baisse des importations de céréales.
Le port, originellement destiné à être une plateforme de transbordement, insiste désormais sur son importance dans le commerce extérieur du Maroc. D'après TMSA, qui gère aussi les six zones franches du port et de sa région, 139 milliards de dirhams de produits ont été exportés par Tanger Med, soit 50,6 % de l’ensemble des exportations du pays. À l'import, la valeur est de 178 milliards de dirhams.

Franck André

Mardi 29 Janvier 2019



Lu 939 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy