Terminal de la Méditerranée : quinze nouveaux cavaliers chez Eurofos


Le manutentionnaire PortSynergy/Eurofos vient de mettre en service au mois de mai quinze nouveaux cavaliers sur le terminal de Méditerranée. Un investissement qui s'inscrit dans un programme global entamé en 2012 et visant à moderniser l'équipement du terminal de Méditerranée.


Cinq cavaliers sont opérationnels depuis le 19 mai, cinq le 24 mai et cinq le 29 mai ©Portsynergy/Eurofos
Cinq cavaliers sont opérationnels depuis le 19 mai, cinq le 24 mai et cinq le 29 mai ©Portsynergy/Eurofos
Deux ans après la livraison de douze cavaliers neufs, quinze nouveaux équipements identiques ont été mis en service fin mai par PortSynergy / Eurofos sur le terminal à conteneurs de Fos-sur-Mer. Selon Nicolas Gauthier, le directeur général de l'entreprise, cinq sont opérationnels depuis le 19 mai, cinq le 24 mai et cinq le 29 mai.
"Ces 27 cavaliers modernes, équipés d’une motorisation diesel/électrique, allient sécurité, performance et protection de l’environnement", commente-t-il. L’acquisition de ces quinze nouveaux cavaliers fait partie du programme d’investissement de la société d’un montant total d’environ 150 millions d’euros.
Interrogé sur les problèmes d'accès au terminal par les transporteurs routiers (qui avaient même donné lieu à une réunion avec les organisations professionnelles marseillaises), Nicolas Gauthier déplore la désinformation colportée autour des tensions qui ont eu lieu. Selon lui, la webcam à l'entrée des installations permet de savoir les choses de manière exacte. "Le mois dernier, par exemple, avec les jours fériés du 1er mai et du 8 mai, nous avons été victimes du phénomène de la "guerre du golfe", explique-t-il. Selon lui, "certains transporteurs routiers ont réservé de faux rendez-vous de peur de ne pas en obtenir".

Le nombre de rendez-vous passe de 80 à 100 par jour

Pour pallier ce problème, le dirigeant de l'entreprise de manutention annonce que le nombre de rendez-vous va être augmenté de 25 %. "Ce nombre va passer de 80 à 100 rendez-vous par heure dès le 12 juin", annonce-t-il, rappelant que le terminal, ouvert de 6 heures à 20 heures, peut accepter jusqu'ici 1.120 rendez-vous quotidiens. "À ce jour, on accueille en moyenne 890 camions par jour. Avec les faux rendez-vous pris par certains transporteurs, nous avons donc de la marge".
Rebondissant sur les propos de Jaap van den Hoogen, le président du directoire de MGI, qui estime que les transporteurs routiers sont "une profession atomisée qui est probablement celle qui adhère le moins au CCS AP+", Nicolas Gauthier affirme : "La plupart des transporteurs routiers sont structurés. Mais certains font tout au dernier moment. Il est vrai que plus l'information est connue en amont, plus la fluidité logistique est bonne".
Au-delà des transporteurs routiers peu organisés, le patron de l'opérateur du terminal de la Méditerranée cite l'exemple des dépôts de conteneurs vides qui sont en principe ouverts entre 8 heures et 18 heures. Il explique que lorsque les transporteurs veulent récupérer des boîtes tôt dans la matinée, ils ne peuvent pas assurer leurs prestations. Et de modérer son propos : "Les dépôts sont en train de modifier leurs horaires d'ouverture. Ils font actuellement des tests".
Revenant sur le nombre de rendez-vous sur le terminal, le directeur d'Eurofos reste toutefois méfiant. Le week-end des 3 et 4 juin derniers, qui s'est prolongé sur un lundi férié, la journée du 3 juin s'est achevée sur 13 camions au lieu de 890…

Vincent Calabrèse

Mercredi 7 Juin 2017



Lu 2418 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Mai 2018 - 14:52 Sosersid mène sa barque dans le colis lourd


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy