Touax : tensions sur l’offre mondiale de conteneurs


Sur un marché mondial du transport maritime conteneurisé globalement surcapacitaire, une pénurie de boîtes est-elle possible ? "Oui" selon Touax en raison d’une série de facteurs. En 2016, le loueur a payé au prix fort la faillite de Hanjin.


Fabrice Walewski, cogérant du groupe Touax © Touax
Fabrice Walewski, cogérant du groupe Touax © Touax
Pour Fabrice Walewski, cogérant du groupe Touax, plusieurs facteurs conduisent aujourd’hui à "des tensions sur le parc mondial de conteneurs".  À commencer "par la croissance du commerce international plus forte, de 3,4 % en 2017 contre 2 à 2,5 % l’an passé". Dans un environnement maritime déflationniste, "peu de conteneurs ont en outre été construits en 2016, de l’ordre de 1,8 M EVP alors que la moyenne annuelle se situe autour de 2,4 M EVP". S’ajoute enfin une raison conjoncturelle : "L’industrie chinoise, premier constructeur de conteneurs au monde, a adopté de nouvelles règles environnementales avec l’abandon des peintures aux solvants au profit de peintures à l’eau. Outre l’effet prix sur les conteneurs, cette évolution se traduit par une capacité limitée de production pendant une phase de transition".  Cette dernière est prévue au moins jusqu’à la fin du premier semestre 2017. Au final, "le marché manque actuellement de conteneurs", selon Fabrice Walewski ce qui pourrait profiter aux loueurs qui ont des flottes conséquentes. "La part de marché des loueurs est estimée à plus de 65 %".
 
Hanjin : une perte d’un million d’euros

Si les perspectives sont donc meilleures pour les loueurs, en 2016, ceux positionnés en Asie et fournisseurs de Hanjin ont payé le prix fort suite à sa faillite. Chez Touax, dont 50 % des clients sont en Asie, la flotte louée à l’armement coréen s’élevait à 11.000 EVP. "Nous en avons récupéré à ce jour 90 %", confie le responsable. En termes financiers, la faillite d’Hanjin représente une perte d’un million d’euros pour Touax très attentif par ailleurs sur les autres évolutions du marché.

"Nous avons récupéré 90 % des conteneurs loués à Hanjin"


"Les fusions à l’image de CMA CGM et de Nol, ou des armements japonais Mol, "K" Line et NYK, conduisent à des rationalisations. À l’inverse, la constitution d’alliances a peu d’impact car chaque membre gère de façon autonome son parc de conteneurs. Le transport maritime conteneurisé demeure encore atomisé, et le ratio conteneur par slot et par navire est déjà très optimisé, entre 1,3 et 1,5",  analyse Fabrice Walewski.

Amélioration de la rentabilité opérationnelle

Face à cet environnement et faute de visibilité, Touax a procédé depuis trois ans à une réduction de son parc passant de 627.100 EVP en 2014 à 553.400 EVP aujourd’hui. "À compter du second semestre 2017 et en 2018, nous pensons inverser cette tendance". D’autant que la reprise du cours de l’acier depuis quelques mois profite aux tarifs locatifs.

La perte réduite de moitié en 2016

Touax a publié mercredi 29 mars une perte nette part du groupe de 11,6 millions d'euros pour 2016, réduite de plus de moitié par rapport à l'exercice précédent. Le groupe français, qui a atteint son objectif d'un résultat opérationnel positif, en l'occurrence de 4,4 millions d'euros contre une perte de 13,1 millions en 2015, a vu son activité croître de 4,2 %, à 362,9 millions d'euros. Touax a ainsi révisé en baisse (- 600.000 euros) son chiffre d'affaires publié le 23 février. L'entreprise avait subi une perte nette part du groupe de 24 millions d'euros en 2015.
Touax, qui a également atteint son objectif de terminer l'année 2016 sur un flux de trésorerie positif (30,2 millions d'euros), a estimé que l'exercice avait marqué "globalement un retournement de situation avec une progression de l'ensemble des indicateurs opérationnels". Il a aussi légèrement réduit son endettement, qui représentait fin 2016 60 % des actifs contre 61 % un an plus tôt, assurant que "les ratios bancaires étaient respectés et améliorés".

Redressement des wagons de fret

Côté activité, les branches "constructions modulaires" (+ 16 %) et "wagons de fret" (+ 13 %) "ont particulièrement participé à ce redressement", a noté Touax, tandis que les "barges fluviales" (- 15,2 %) et "conteneurs maritimes" (- 4,5 %) ont marqué le pas. Principale contributrice au chiffre d'affaires (44 % du total en 2016), l'activité des conteneurs maritimes devrait être "mieux orientée" en 2017, a espéré l'entreprise.
Également en 2017, Touax a promis de "mettre en oeuvre une stratégie de free cash (flux de trésorerie libre, NDLR) positif, de stabilisation de ses actifs en propre et de croissance de ses actifs en gestion pour compte de tiers", et même évoqué "des cessions ciblées d'actifs non stratégiques". "Nous anticipons pour 2017 un environnement global plus favorable pour les activités du groupe", a ajouté Touax, ce qui devrait permettre de "poursuivre l'amélioration de la rentabilité".

Érick Demangeon

Mercredi 19 Avril 2017



Lu 580 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy