Tous les voyants sont repassés au vert au port de Rotterdam


2021 a constitué pour le port de Rotterdam une bien meilleure année que la précédente. Dans l'ensemble des filières, le port néerlandais est parvenu à retrouver des niveaux d'avant-crise. Dans le conteneur, il a franchi la barre des 15 millions d'EVP.


© Jerry Lampen
© Jerry Lampen
Avec un trafic global de 468,7 millions de tonnes, en hausse de 7,3 % par rapport à 2020, le port de Rotterdam estime avoir retrouvé à son tour les niveaux de 2019.

Dans le conteneur, celui qui fait toujours figure de leader des acteurs portuaires en Europe a clôturé l'année sur 15,3 millions d'EVP, soit 6,6 % de plus qu'en 2020. Pour l'autorité portuaire, ce chiffre (soit 8 millions à l'import, 7 millions à l'export) n'a jamais été aussi élevé et représente un record pour Rotterdam. Elle estime que le trafic conteneurisé a tiré profit des effets positifs de la crise sur la demande. Selon la direction du port, confinements et restrictions sanitaires ont encouragé les Européens à reporter leurs dépenses vers la consommation.

Illustration de cette tendance à la hausse, tous les porte-conteneurs venus faire escale à Rotterdam en 2021 ont embarqué ou débarqué des volumes supérieurs de 20 % à ce qu'ils étaient l'année d'avant. Une évolution qui a masqué la diminution de 10 % du nombre d'escales en un an. Un phénomène lié au gigantisme devenu récurrent depuis quelques années dans les grands ports mondiaux.

Fait marquant venu illustrer en fin d'année la hausse d'activité constatée au cours de l'exercice, le port néerlandais a célébré le 22 décembre l'arrivée du 15 millionième conteneur sur ses terminaux.

Vracs secs : forte reprise du charbon

Le ro-ro, pour sa part, n'a pas suivi la même tendance que le conteneur. L'établissement portuaire a constaté qu'après avoir été freiné par le Brexit en début d'année, le trafic a connu par la suite un rattrapage. Une activité contrastée qui lui a permis d'achever 2021 en stagnation par rapport à 2020.

À 78,7 millions de tonnes, les vracs secs ont progressé de 23,4 % en 2021. Dans cette filière, dominée par l'import (72 millions de tonnes), les flux de charbon ont augmenté de 42 %, avec un volume de 24,5 millions de tonnes. L'autorité portuaire indique que ce trafic était pour l'essentiel destiné à l'Allemagne, un pays qui l'importait à des fins énergétiques ou industrielles.

Les vracs liquides, avec 204,6 millions de tonnes (158,8 millions de tonnes à l'import et 45,8 millions à l'export), ont enregistré une hausse de 6,6 %. Cette filière n'a pas connu de forte variation à l'export mais a marqué une forte hausse (42 %) du pétrole brut et une progression singulière (31 %) du GNL.

Allard Castelein, le directeur général de l'autorité portuaire, a estimé : "En matière de trafic, le port a retrouvé les niveaux d'avant la crise sanitaire. Les compagnies maritimes spécialisées dans le conteneur ont affiché une santé exceptionnelle. En dépit de tous les problèmes rencontrés dans le secteur, elles ont enregistré des résultats records l'an dernier".

Il a jouté que des investissements dans la construction de capacités supplémentaires sur le terminal de Maasvlakte sont réalisés pour accompagner la croissance du conteneur.
Selon les prévisions de l'autorité portuaire néerlandaise, les résultats de l'année qui vient de s'ouvrir devraient être identiques à ceux de 2021. Dans le conteneur, elle estime que les perturbations survenues dans la logistique devraient se poursuivre dans les mois qui viennent.

Vincent Calabrèse

Lundi 28 Février 2022



Lu 924 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal