Trade Asie-Europe : avantage CMA CGM


La mise en service par CMA CGM du "Marco Polo", plus grand porte-conteneurs de tous les temps, illustre la lutte pour la suprématie que se livrent les majors de la ligne régulière sur les routes maritimes entre l'Asie et l'Europe.


© CMA CGM
© CMA CGM
Avec l'arrivée du "Marco Polo", CMA CGM renforce sa position sur les routes Asie-Europe du Nord, son marché-phare, le seul capable d'absorber les plus gros navires disponibles. La livraison du plus grand porte-conteneurs au monde enrichit une offre qui comporte huit services distincts opérés à l'aide de 29 navires de capacité comprise entre 11.400 et désormais 16.000 EVP.
Le "CMA CGM Marco Polo" est déjà aligné sur le Fal1 (French Asia Line), qui relie la Chine aux principaux ports du range Nord européen, dont Le Havre, via Tanger, Malte ou encore le golfe Persique. Cette entrée en service est une nouvelle illustration de l'accélération de la croissance des flottes, en particulier chez les majors de la ligne maritime régulière. Ainsi, la taille du plus gros navire positionné par l'armement français sur cette route a été multipliée par 4,5 depuis 1995 et les 3.540 EVP du "Sagitta". Son record était de 8.500 EVP en 2005, 11.400 en 2009 et 13.830 depuis 2010, jusqu'au 5 novembre dernier.
La plupart de ces navires sont encore exploités par la compagnie, ils ont progressivement glissé de trade en trade à mesure de l'arrivée d'unités toujours plus grosses entre Asie et Europe, selon la règle de la cascade.

Une course "nécessaire"

D'abord sur ce marché ultra concurrentiel puis sur les trades moins importants, la logique est la même : générer de nouvelles économies d'échelle grâce à la réduction des coûts d'exploitation unitaires que permet la massification des flux. Avec l'impératif de ne pas se laisser distancer par les concurrents engagés dans cette course au gigantisme. "Nous voulons rester dans la course à la taille qui est nécessaire pour rester efficaces", affirme Nicolas Sartini, directeur central exécutif lignes Asie-Europe de CMA CGM.

"CMA CGM a l'avantage stratégique, Maersk est dans une phase de rattrapage"


Le numéro 3 mondial est deuxième sur ce trade, dominé par Maersk Line. La compagnie danoise a fait sensation en 2011, en commandant la construction de vingt porte-conteneurs de 18.000 EVP auprès des chantiers Daewoo, constructeurs du "CMA CGM Marco Polo". Mais selon Nicolas Sartini, c'est l'armateur français qui joue avec un coup d'avance. "Maersk est plutôt dans une phase de rattrapage avec ses 18.000 EVP. C'est nous qui avons l'avantage stratégique au regard de la taille des navires déployés et eux essayent de refaire leur retard".
Avant d'évoquer la prochaine riposte de CMA CGM, le directeur Asie-Europe préfère "attendre d'avoir digéré l'arrivée des 16.000 EVP". Car les deux derniers de la série seront livrés en avril 2013, avant d'être exploités eux aussi sur le Fal1. Nicolas Sartini confirme que l'un d'entre eux battra bien pavillon français (registre international) et qu'il sera probablement baptisé au Havre en juin prochain. Le même mois, le titre de plus grand porte-conteneurs du monde retournera chez Maersk.

Le "Marco Polo" en bref

"CMA CGM Marco Polo" mesure 396 m sur 53,60 pour un tirant d'eau de 16 m et une hauteur totale de 67 m. Il bat pavillon britannique et bénéficie des dernières technologies embarquées par ses prédécesseurs : injection électronique, safran à bords orientés, stator à pales fixes, système d'échappement optimisé et design de coque réduisant consommation et émissions de gaz, ainsi que les systèmes de traitement des eaux de ballast et de récupération du combustible. Le "CMA CGM Marco Polo" touchera Le Havre pour la première fois le 19 décembre.

Franck André

Vendredi 9 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers






Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy