Transavia prend ses aises dans le ciel français


Les pilotes de la compagnie nationale ont validé deux accords sur le périmètre et les conditions de travail de Transavia, alors qu'Air France envisage de déployer la compagnie à bas coûts sur plusieurs de ses lignes régionales.


Cantonnée jusqu'ici au moyen-courrier, la low-cost va récupérer une partie des liaisons domestiques d'Air France et de Hop! © Transavia
Cantonnée jusqu'ici au moyen-courrier, la low-cost va récupérer une partie des liaisons domestiques d'Air France et de Hop! © Transavia
Le syndicat de pilotes majoritaire chez Air France, le SNPL, va soumettre à ses adhérents un projet d'accord validé par son conseil sur l'essor de la filiale à bas coûts Transavia sur le réseau intérieur. "Nous avons franchi une étape importante avec la validation par notre conseil" de deux accords, l'un sur le périmètre, l'autre sur les conditions de travail des pilotes, qui doivent encore être soumis à référendum, censé aboutir "mi-août", a indiqué Guillaume Schmid, vice-président du syndicat.

Garantie plancher

"L'esprit de l'accord est de créer des garanties globales d'activité pour Air France et Transavia", a-t-il précisé. La "garantie plancher" pour la flotte de la compagnie Air France, de 110 avions moyen-courriers, doit devenir une garantie de 150 appareils, commune à Air France et Transavia.
En contrepartie de cet engagement sur le maintien de la flotte et sur les heures de vol des pilotes, "Transavia va pouvoir se développer sur les vols intérieurs à partir d'Orly", à l'exception des lignes vers Marseille, Toulouse, Nice et la Corse qui resteront desservies par Air France, selon Guillaume Schmid. Elle opèrera également des lignes de région à région auparavant desservies par la filiale régionale Hop!, dont l'activité sera concentrée sur les dessertes des aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et de Lyon. Transavia n'aura toutefois pas accès aux vols depuis le hub de Roissy.

"Air France a enregistré 200 millions d'euros de pertes en 2019 sur son réseau intérieur"

Cantonnée jusqu'alors au réseau moyen-courrier, la low-cost pourra ainsi récupérer une partie des liaisons domestiques effectuées par Air France ou par Hop!, conformément au "plan de reconstruction" récemment présenté par la direction. Avec cette stratégie, Air France entend affronter la concurrence du TGV et des compagnies à bas coûts sur son réseau intérieur, qui a enregistré 200 millions d'euros de pertes en 2019.
Pris dans les turbulences liées à la pandémie de Covid-19, le groupe a officialisé début juillet la suppression de 7.580 postes d'ici fin 2022, soit 16 % des effectifs d'Air France et 40 % de ceux de Hop!. La direction compte sur des départs naturels non remplacés et des départs volontaires mais dans le court-courrier, des départs contraints ne sont pas exclus. Plusieurs syndicats ont dénoncé la montée en puissance de Transavia au détriment des deux autres compagnies. Au sein de Transavia, les pilotes ont des rémunérations harmonisées par rapport à ceux d'Air France, même s'ils volent davantage, selon le SNPL. Les hôtesses et stewards ont des contrats moins avantageux et le personnel d'escale relève de la sous-traitance.

Caroline Garcia

Mardi 21 Juillet 2020



Lu 688 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide



























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Riccobono - 115, chemin des Valettes - 83490 Le Muy