Transpacifique : les taux de fret en perte de vitesse


Sur le transpacifique, les taux de fret spots ont chuté de plus de moitié depuis un an. La congestion portuaire continue toutefois de les maintenir à un niveau supérieur à ce que le marché de la ligne régulière avait connu à l'époque prépandémique.


© Port of Long Beach
© Port of Long Beach
En matière de ligne régulière, les taux de fret spots plongent sur le marché transpacifique. Ils ont diminué de plus de 50 % au cours du trimestre en cours par rapport au mois de septembre 2021, période où ils avaient atteint des sommets. Selon la plateforme américaine de transport et de logistique Shifl, sur le marché spot, à 6.600 dollars pour un conteneur de 40 pieds entre la Chine et la Californie, les prix ont reculé en juillet de 62 % par rapport à septembre 2021 et de 59 % comparé à janvier 2022.

Quant aux taux entre la Chine et New York, ils ont baissé de 52 % de septembre 2021 à juillet dernier, et de 48 % depuis janvier 2022. Une tendance qui est prévue pour se confirmer en août, sur la côte Est des États-Unis comme sur la côte Est.

Les chargeurs en répit

Bien que l'on se trouve encore loin des niveaux du marché de l'époque prépandémique, où ils s'élevaient sur les deux côtes du pays à 1.350 et 2.850 dollars pour un conteneur de 40 pieds en mars dernier, le marché apparaît aujourd'hui comme un répit pour les chargeurs.

Shifl, se félicitant que cette baisse drastique soit conforme à ses prévisions, explique que les taux sont tirés vers le bas par une forte diminution de la demande. Au-delà du recul de cet élément constitutif du prix, les autres responsables de cet inversement de tendance sur le marché transpacifique sont à la fois le resserrement de la politique monétaire mondiale et le changement d'attitude des consommateurs, qui privilégient de nouveau les services au détriment des biens d'équipement.

Autre facteur contribuant largement à cette érosion, la baisse de production industrielle observée en Chine au cours du premier semestre. En outre, les compagnies maritimes ont fait l'objet d'une attaque pour avoir durement pesé dans l'inflation des prix.

"Les transporteurs maritimes, boucs émissaires du Congrès et de Joe Biden dans la lutte contre l'inflation"


Le Congrès américain a d'ailleurs adopté en juin l'Ocean Shipping Reform Act 2022, un texte de loi visant à empêcher les futures augmentations des taux et à encourager l'ajout de nouvelles capacités.
Reste à savoir si le texte constituera pour la Federal Maritime Commission (FMC) l'arme suffisante pour s'attaquer aux compagnies.

Les transporteurs maritimes sont donc devenus les boucs émissaires d'un législateur américain ayant besoin de prouver sa réactivité dans sa lutte contre l'inflation, selon l'étude de Shifl. Quant au président Joe Biden, il affiche clairement vouloir tenir ses promesses. Il s'était en effet engagé à "sévir contre les compagnies maritimes dont les hausses de prix ont pénalisé les ménages américains" lorsqu’il a signé le dernier projet de loi, ajoute le document.

La congestion portuaire, outil de défense dans la négociation

Mais les taux de fret ne devraient pas s'effondrer pour autant. Pour Shabsie Levy, le PDG fondateur de la plateforme newyorkaise, "il est de notoriété publique que la congestion portuaire est responsable du blocage de 10 % du parc conteneurisé". Pour lui, "la congestion des réseaux de transport terrestre et l'encombrement des terminaux conteneurisés aux États-Unis constituent un frein à cette tendance baissière observée au troisième trimestre. Le phénomène soutient la position des compagnies maritimes dans leurs négociations tarifaires".

La chaîne de télévision américaine CNBC évaluait fin juillet à 19.665 le nombre de conteneurs attendant au moins neuf jours au port de Los Angeles avant d'être évacués. Quant au port de Long Beach, il comptabilisait le mois dernier 13.819 EVP. Quelque 60 % d'entre eux sont destinés à emprunter le rail.

"Les conteneurs continuent à s'empiler dans les ports, atteignant des chiffres record. Nous avons besoin de ces boîtes pour créer davantage de capacité et pour laisser l'économie en vie", a expliqué Noel Hacegaba, le directeur des Opérations du port californien de Long Beach.

Un constat qui sert à Shabsie Levy pour expliquer : "La congestion portuaire joue un rôle majeur dans le maintien des taux de fret à un niveau supérieur à celui de la période prépandémique". Selon lui, "avec des entrepôts pleins, nous devrions voir encore plus de conteneurs attendre sur les quais et dans les gares de triage pour cette seconde partie de l'année".

Vincent Calabrèse

Mercredi 10 Août 2022



Lu 1705 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Septembre 2022 - 17:41 L'UMPF veut s'étoffer pour mieux convaincre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal