UMF : Jean-Philippe Salducci s'impatiente sur le contournement de Lyon


Le président de l'Union maritime et fluvial et fluviale de Marseille-Fos, Jean-Philippe Salducci, s'impatiente. Il en a assez de voir que les dossiers sur lesquels se penchent les professionnels de la place portuaire depuis de longs mois n'avancent pas d'un pouce. Sur le dossier des infrastructures, il révèle : "les ports de Marseille et du Havre s'unissent contre l'Europe".


Fin des travaux de la liaison A89-A6 au nord de Lyon © APRR
Fin des travaux de la liaison A89-A6 au nord de Lyon © APRR
Dans son bureau du premier étage de la station des pilotes de Marseille-Fos, Jean-Philippe Salducci, le président de l'Union maritime et fluviale de Marseille-Fos (UMF), pousse un coup de gueule… Il est excédé. Lorsqu'on aborde l'écologie portuaire (sujet phare de la dernière assemblée générale), il exprime sa colère contre les élus qui montrent du doigt les navires en les jugeant responsables de la pollution de l'atmosphère.

"Seuls les armateurs investissent"

Rappelant que l'OMI va imposer dès 2020 d'utiliser un carburant à 0,5 % de soufre pour toute la flotte, il souligne qu'aujourd'hui les paquebots ont déjà recours à un Fuel Oil (FO) à 1,5 % de soufre et les autres navires à un FO à 3,5 % et à 0,1 % pendant les escales de plus de deux heures.

Jean-Philippe Salducci, président de l'UMF
Jean-Philippe Salducci, président de l'UMF
"Seuls les armateurs investissent", insiste-t-il. Et de lancer : "À Marseille, La Méridionale et Corsica Linea ont mis la main à la poche pour le branchement électrique à quai".
Le coup de gueule du président de l'UMF va d'autant plus loin que, selon lui, aucun effort n'est fait à terre pour favoriser le report modal. Il regrette à cet égard que le contournement de Lyon ne soit toujours pas réalisé. À ses yeux, "il faut s'engager sur une voie fluide".
S'il se dit favorable à l'essor du ferroviaire et du fluvial, il se dit opposé à la liaison Lyon-Turin et au projet Seine Nord-Europe. Selon lui, "les armateurs investissent alors que l'Europe est en train de tuer les ports français". Il est convaincu que "la liaison ferroviaire Lyon-Turin et le projet Seine Nord-Europe (SNE) vont assoiffer nos ports".
À ses yeux, "la France va financer des infrastructures qui vont condamner ses ports". Il explique : "Le contournement du barreau Sud-Est de Lyon ne doit pas être réalisé en décalé du barreau Nord-Est. Sinon, ce sont les ports de Koper et de l'Adriatique qui vont en tirer profit". Si la grande victoire de l'UMF reste le raccordement de l'axe Marseille-Genève au corridor ferroviaire européen mer du Nord-Méditerranée, selon lui, "le nœud de circulation existe et persistera à Lyon tant que le contournement ne sera pas réalisé". Il déplore encore que la route reste encore trop utilisée pour sa plus grande souplesse par rapport au fer et à la voie d'eau sur le Rhône. À propos du Brexit, qui a oublié les ports français, il réclame à Bruxelles de financer le contournement de Lyon. Et de déclarer : "Marseille et Le Havre s'unissent contre l'Europe".

"La France va financer des infrastructures qui vont condamner ses ports"


Au plan local, et toujours en matière d'infrastructures, Jean-Philippe Salducci regrette pour Fos que la liaison routière à 2x2 voies prévue de si longue date ne puisse pas être construite car elle coûte trop cher. Dans le secteur des hydrocarbures, il déplore de voir les tonnages reculer depuis dix ans plus sévèrement à Marseille-Fos que dans les autres ports d'Europe. Il prône "la reconversion des sites pétrochimiques de Fos vers le GNL et l'essence".
Enfin, le président de l'UMF rappelle que la place portuaire marseillaise représente 25.000 emplois directs et 40.000 emplois indirects.

Vincent Calabrèse

Vendredi 23 Novembre 2018



Lu 1095 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy