Un trio de gazoducs pour l'Europe du Sud


Trois projets de gazoducs rivaux, South Stream, Nabucco et Tap, ont été lancés ces dernières années pour desservir l'Europe du Sud en gaz provenant de Russie, de la mer Caspienne ou d'au-delà, alors que l'Europe cherche à diversifier son approvisionnement en gaz.


© Gazprom
© Gazprom
Un trio de gazoducs se dispute le "Corridor Sud" européen : South Stream, Nabucco et Tap. Le gazoduc South Stream, mené par la Russie, vise à alimenter l'Europe en gaz russe en contournant l'Ukraine, afin d'éviter les conflits en matière de transit gazier qui ont opposé Moscou et Kiev ces dernières années. Il complète Nord Stream, gazoduc traversant la Baltique. South Stream, dont le chantier a été officiellement lancé vendredi 7 décembre en Russie, d'une longueur de 3.600 km et d'une capacité de 63 milliards de m3, reliera la Russie à la Bulgarie, pour se diriger vers l'Europe occidentale via la Serbie, la Hongrie et la Slovénie. Il est porté par un consortium détenu à 50 % par le géant gazier russe Gazprom, aux côtés de l'italien Eni (20 %), du français EDF (15 %) et de l'allemand Wintershall (groupe BASF, 15 %).

Nabucco soutenu par l'UE

Nabucco, quant à lui, est un projet concurrent soutenu par l'Union européenne, visant à l'approvisionner en gaz issu de la mer Caspienne voire d'Asie centrale ou du Moyen-Orient. Le projet d'origine visait à construire un gazoduc allant de l'Autriche jusqu'aux frontières orientales de la Turquie, en passant par la Hongrie, la Roumanie et la Bulgarie, et capable de transporter jusqu'à 31 milliards de m3 de gaz par an. Mais Nabucco, plombé par les rivalités avec South Stream et Tap, peine depuis des années à s'assurer des fournisseurs et a été reporté à plusieurs reprises. Pour le relancer, ses actionnaires (l'allemand RWE, l'autrichien OMV, le hongrois Mol, le roumain Transgaz, le bulgare Bulgargas et le turc Botas) ont proposé de réaliser une variante plus courte et moins coûteuse, baptisée Nabucco Ouest, un gazoduc de 1.300 km et d'une capacité réduite (10 à 23 milliards de m3), qui irait de l'Autriche à la frontière bulgaro-turque. Par ailleurs, RWE a annoncé vendredi négocier la vente de ses parts à OMV.

"Le chantier de South Stream a été lancé vendredi 7 décembre"


Pour sa part, le Transadriatic Pipeline ou Tap vise lui aussi à alimenter l'Europe en gaz de la Caspienne via un tracé plus au sud, du Nord de la Grèce jusqu'au Sud de l'Italie en passant par l'Albanie et l'Adriatique. Il est porté par le suisse EGL et le norvégien Statoil (42,5 % chacun) et l'allemand Eon (15 %). Il a reçu un gros coup de pouce cet été en recevant des engagements financiers de BP, Total et de l'Azerbaïdjan. Cependant, BP, opérateur du gisement gazier géant de Shah Deniz, dans les eaux azerbaïdjanaises de la Caspienne, qui pourrait alimenter soit ce gazoduc, soit Nabucco, n'a pas encore tranché entre ces deux tracés. Le géant pétrolier britannique prendra sa décision début 2013, qui risque de sonner le glas d'un des deux projets.

AFP

Lundi 10 Décembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers






Accès rapide























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (sarl au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt Légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur général : Jean-Christophe Klein
Directeur de la publication : François Grandidier
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnement : Françoise Uhlmann (assistante commerciale) 04.91.13.71.62    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 
Rédaction : Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com 
Franck André (rédacteur) f.andre@lantenne.com 
Virginie Grunchec (secrétaire de rédaction) redaction@lantenne.com 
Graphistes : Michel Durand et Adelina Miganne - pao@lantenne.com 
Imprimerie : Riccobono - 115 chemin des Valettes - 83490 Le Muy