Une année 2020 contrastée pour les acconiers de Marseille et de Fos



© GPMM
© GPMM
Dans les deux bassins du Grand Port maritime de Marseille (GPMM), les entreprises de manutention auront dû affronter cette année les effets de la pandémie. Au moment du second confinement, les opérateurs attendent patiemment de cueillir les fruits des gros investissements réalisés. Tour d'horizon avec Jacques Nou, président du Semfos.

Pour les entreprises de manutention implantées dans les bassins Est du port de Marseille ainsi que dans les bassins Ouest, Jacques Nou, le président du Syndicat des entreprises de manutention de Marseille Fos (Semfos), dresse un bilan très contrasté à fin octobre.

Pour les terminaux conteneurisés de Fos, il évalue en moyenne les pertes de trafics entre 15 et 30 % sur les six derniers mois. Selon lui, le départ des navires de l’alliance 2M au printemps et les "blank sailings" sur l’axe Asie-Europe auront eu pour effets des pertes de volumes, notamment pour Seayard, l’opérateur de l’alliance des deux premiers armateurs mondiaux dans le conteneur. Pour Eurofos, les diminutions de trafic ont été moindres, rappelle-t-il, précisant que certains volumes conteneurisés initialement prévus sur les navires de l'alliance unissant Maersk et MSC ont été reportés sur les navires des deux autres alliances mondiales.

Trois nouveaux portiques pour les deux opérateurs

Dans la morosité ambiante, les opérateurs ont continué d'investir. Jacques Nou rappelle l'arrivée des trois portiques et des cavaliers neufs chez les deux opérateurs de Fos. Reste à savoir quand les deux entreprises pourront voir arriver les volumes escomptés avec ce nouvel outillage de bord à quai destiné à accueillir les méga porte-conteneurs.
Pour les bassins Est de Marseille, il estime que les pertes de volume ont été moins importantes que dans les bassins Ouest tout en soulignant que les acconiers ont pâti de la mauvaise conjoncture du marché algérien.

Quant au conventionnel, le président du Semfos souligne l'attachement de la profession à cette activité. Selon lui, marchandises conventionnelle et colis lourds demeurent "le véritable métier" de la manutention portuaire. Et de citer à Fos les entreprises Sosersid et Eurofos qui ont donné un nouvel essor à cette spécialité, qui apporte "davantage de valeur ajoutée que le conteneur".

Le train, un moteur de développement du port

En matière d'infrastructures ferroviaires, les manutentionnaires attendent avec impatience la réalisation des projets sur les terminaux conteneurisés. "Nous allons insister pour que les deux phases des travaux prévus soient inversées", souligne-t-il.
La profession préférerait que la deuxième phase consistant à créer les quatre voies ferrées pour relier les terminaux conteneurisés de Fos précède la première phase. Selon lui, le ferroviaire est sans conteste un moteur de développement du port phocéen.
Poursuivant son tour d'horizon 2020 des entreprises de manutention présentes dans les deux bassins du GPMM, Jacques Nou estime que dans le secteur de l’acier, pour les entreprises qui traitent les trafics d'ArcelorMittal, "l’année aura été très difficile à gérer", indique-t-il, avec de fortes pertes de tonnage dans l'acier.

Le groupe Sea-Invest, pour sa part, se trouve confronté au "plan charbon". Une opération qui devrait aboutir, selon lui à la fin de l’année. À ses yeux, un plan social devrait en sortir. Le dossier est suivi au ministère des Transports.
Autre problème pour le manutentionnaire belge, son client industriel Alteo (Gardanne). Le producteur d'alumines de spécialité a été placé en redressement judiciaire il y a un an. Pour le président du Semfos, l’offre de reprise a été repoussée à décembre.

Jacques Nou souligne "la cohésion de la place portuaire, malgré la gravité de la crise". Selon lui, "le pacte d'engagement en est une illustration". Au titre des efforts consentis par la profession, il rappelle "les treize jours de stationnement non facturés en début d'année" par les manutentionnaires à l'issue des mouvements sociaux.

Vincent Calabrèse

Vendredi 11 Décembre 2020



Lu 1597 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide

























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal