Une année atypique renvoie Anvers vers le niveau d'avant-crise


En frôlant la barre des 240 millions de tonnes, le port d'Anvers a retrouvé les volumes de 2019. Le conteneur, lui, s'est stabilisé dans le port flamand.


© Port of Antwerp
© Port of Antwerp
Après avoir dû faire face à une année 2021 atypique, le port d'Anvers l'a terminée sur une croissance de 3,8 %, avec 239,7 millions de tonnes. Un volume qui s'approche de 2019. Dans le conteneur, entre blank sailings, contournements de ports pour fuir le phénomène de la congestion portuaire, pénurie de main d'œuvre, escales générant des volumes conteneurisés plus importants que par le passé et escales record, l'année n'a pas été simple pour le port flamand. Mais, avec 12,02 millions d'EVP, il est parvenu à conserver le niveau de 2020 (- 0,1 %).

Côté reefer, le nombre de conteneurs a augmenté de 2,6 % en 2021 par rapport à la même période de l'année dernière. Une croissance en partie due à une forte demande, estime la direction du port d'Anvers. Elle attribue également la bonne tenue de secteur à la position maritime qu'occupe le port scaldien sur l'Amérique latine, l'Afrique et les États-Unis. Autant de secteurs géographiques générant de bons volumes dans le transport maritime frigorifique.

Le conventionnel renforcé par l'acier

Le conventionnel a bondi de 73,6 %. En 2021, avec 11,5 millions de tonnes, la filière a connu le volume le plus élevé de ces dix dernières années, atteignant plus d'un million de tonnes par mois pendant les sept premiers mois de l'année. Selon l'autorité portuaire, la forte hausse de l'acier (+ 81 %) en est la principale raison.

Le trafic roulier, à 5,29 millions de tonnes, a augmenté de 13,9 % par rapport à 2020. Le nombre de véhicules, neufs et d'occasion, a également enregistré une croissance par rapport à 2020 (+ 8 %). Il est toutefois resté inférieur de 15 % par rapport aux flux de 2019.

Sur l'axe transmanche, le port d'Anvers a lui aussi dû faire face à la nouvelle conjoncture issue du Brexit. Il a toutefois enregistré une croissance de 6 % de son trafic avec le Royaume-Uni et de 14,6 % avec l'Irlande par rapport à 2020. Une progression portée, selon l'établissement portuaire, par le nombre important de liaisons maritimes de courte distance présentes sur le marché.

Volumes exemplaires pour les engrais

Les vracs sec, eux, ont connu une croissance de 15,1 %. Les engrais, en particulier, se sont plutôt bien comportés en raison de l'évolution des prix. Ils ont ainsi affiché les tonnages les plus élevés des dix dernières années.

Les vracs liquides sont restés, avec une hausse de 3,1 %, dans la lignée des années précédentes. L'autorité portuaire attribue cette tendance à la forte augmentation des volumes d'essence qui a compensé la diminution des tonnages de diesel et d'huile combustible. Les flux de produits chimiques ont été les meilleurs jamais enregistrés, ajoute-t-elle, soulignant qu'ils ont achevé l'année sur une hausse de 12,9 %.

Jacques Vandermeiren, le PDG de l'autorité portuaire anversoise, a dit vouloir "réaffirmer le rôle de pionnier d'Anvers dans la transition vers la neutralité climatique en 2022". Pour cette année, le deuxième port d'Europe attend beaucoup de sa fusion avec le port de Zeebruges, autorisée définitivement le 7 janvier par l'autorité belge de la concurrence.

La nouvelle entité Anvers-Bruges (Port of Antwerp-Bruges) devrait apparaître en tête du prochain classement continental en termes de volumes conteneurisés.

Vincent Calabrèse

Mardi 18 Janvier 2022



Lu 1044 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport multimodal | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide




































 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

L'Antenne est édité par SPI (SARL au capital de 1.000 euros)
R.C.S. 823 175 435. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0319T79480
Dépôt légal à parution
Associés : Info6tm (99 %) et Raisin blanc (1 %)
Siège social : SPI - Immeuble Valmy B - 137, quai de Valmy - 75010 Paris
Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97
Site internet : www.lantenne.com   
Directeur de la publication : François Grandidier
Directrice générale : Raphaëlle Franklin
Publicité : Frank Revenaz (directeur commercial) 04.91.13.71.60
Philippe Scremin (commercial Paris/Normandie) 06.21.88.97.42
Abonnements : 01.40.05.23.15 – abonnements@info6tm.com    
Annonces maritimes : 04.91.33.83.02
Petites annonces : 04.91.13.71.60
Rédaction (redaction@lantenne.com) :
Vincent Calabrèse (rédacteur en chef) v.calabrese@lantenne.com,
Franck André f.andre@lantenne.com 
Graphisme : Pixel Images jm.tappert@groupe-atc.com
Imprimerie : Socosprint - 36, route des Archettes, 88000 Épinal